Charles De Ketelaere n’oubliera pas si facilement ce 10 octobre 2021 à Turin. D’une frappe entre les jambes interminables de Gianluigi Donnarumma, il a inscrit son premier but en équipe nationale. "Oui, c’était mon but de tirer entre ses jambes. J’avais aperçu Yannick et Michy à ma gauche, mais ils étaient entourés de défenseurs. Quand j’ai vu que les jambes de Donnarumma étaient écartées, je n’ai pas hésité. Il faut rester calme et ne pas stresser."

Cela faisait longtemps que De Ketelaere attendait cette opportunité. "Je voulais me montrer et ne pas seulement être un des onze joueurs sur le terrain. Bien sûr que j’espérais être titulaire, vu les absences, mais c’est à moi de montrer à Bruges que je mérite plus de temps de jeu en équipe nationale. Entre-temps, un rêve d’enfant est devenu réalité."

Pendant que les messages de félicitations inondaient son téléphone, De Ketelaere quittait le stade de la Juve… sans maillot italien. "Ce n’est pas trop mon truc", souriait-il humblement. "J’aurais évidemment préféré rentrer en Belgique en ayant gagné la Ligue des Nations. Je ne fais donc pas des bonds de joie, mais je suis quand même content."

Roberto Martinez aussi. "La manière dont il a joué a été impressionnante. On lui a laissé le temps de s’adapter au groupe et de s’ajuster. Il a un vrai talent. Je pense qu’il est prêt pour ce niveau. Mais il faut être patient et ne pas brûler les étapes avec lui."