"C'est l'aboutissement d'un travail de longue haleine" a déclaré Marc Wilmots après une huitième victoire sur neuf matches disputés lors de ces qualifications. 

"On a installé une certaine philosophie avec Advocaat déjà et on a évolué jusqu'à cette qualification. C'est étonnant de voir une équipe belge faire le bloc et attendre aux 16 mètres. Mais, c'était pour planter un coup de poignard au bon moment. Ce que Romelu a fait et on les a eu'". 

Wilmots mettait aussi en avant la maturité de ses joueurs. "Nous n'avons pas été déstabilisés par le système différent mis en place par la Croatie en début de rencontre. Je sais que je peux compter sur un groupe élargi de 25 joueurs".

Concernant le Brésil et la suite du programme, le coach fédéral a été très clair. "Nous allons faire la fête deux jours... Ensuite, nous allons nous concentrer sur le match contre le Pays de Galles. Le stade sera comble et il y a le respect du public. Ensuite, il sera temps de préparer notre mondial. Je n'ai pas envie d'y aller en touriste." 

Enfin, Marc Wilmots s'est fait tendre en fin d’interview avec nos collègues de la RTBF.  "Ma première pensée est pour ma femme. Elle doit s'occuper de mes trois enfants, mettre sa carrière de côté... Mais je pense beaucoup à elle ce soir".

Sacré Willie !