Marc Wilmots s'est réjoui de la victoire des Diables Rouges mardi contre l'Ecosse par 2 buts à 0 en qualifications pour le Mondial 2014

BRUXELLES Mais pour le sélectionneur national, "nous n'avons encore rien au Brésil, ni un bras, ni une jambe. Je ne calcule pas les points. Nous ne sommes qu'au volet 4 de ces qualifications, il y aura le volet 5 et 6 en mars contre la Macédoine. Il faudra faire minimum un 4 sur 6 à ce moment-là".

La situation a mis longtemps à se débloquer contre les Écossais. "Nous les avons pressé très haut pour les prendre à la gorge et nous nous sommes créé beaucoup d'occasions. J'ai vu un très bon gardien, puis la latte... J'ai un moment craint un scénario catastrophe. À la mi-temps, j'ai dit à mes joueurs qu'ils devaient rester calme. J'avais différentes options, un plan B, un plan C. Dembélé est sorti car il était blessé à la hanche."

Eden Hazard s'est illustré sur les deux buts des Diables. "On connaît tous les qualités d'Eden, mais il doit encore travailler sa reconversion défensive, son back lui a échappé à deux reprises. À ce niveau-là, si on rate un match c'est foutu, il faut être là, il faut se faire mal", a ajouté Wilmots.

Le sélectionneur national s'est exprimé sur l'ambiance actuelle. "Si on n'a pas une unité on n'est pas fort. Avec cette unité et cet engagement-là, avec un banc qui ne rouspète pas, je crois que c'est ça la recette."


© La Dernière Heure 2012