Depuis sa retraite internationale, la cote de Marouane Fellaini n'est jamais redescendue en Belgique. A plusieurs reprises, les médias, Martinez ou le principal intéressé ont même évoqué un éventuel retour en équipe nationale. Un profil atypique qui pourrait effectivement faire du bien aux Diables rouges. Mais il n'y a pas qu'en équipe nationale que le milieu de terrain pourrait rendre de fiers services.

Présent chez nos confrères de Sporza, Sven Jaecques, le directeur sportif de l'Antwerp, a évoqué cette possibilité. Et il n'a pas fermé la porte au joueur formé à Charleroi et au Standard. "C'est possible", a-t-il déclaré à propos d'un transfert. "Mais aujourd'hui, nous en sommes encore très très loin."

Pour ce mercato-ci, une telle transaction semble exclue. Mais pourquoi pas à l'avenir? "Fellaini nous a rejoints à quelques reprises pendant la période corona. Il connaît évidemment très bien Luciano et est venu assister aux matchs et aux entraînements. Mais il y a des transferts qui sont réalistes aujourd'hui et d'autres non. Je ne fais aucun commentaire sur son avenir proche."

Bien évidemment, la Belgique ne peut pas concurrencer la Chine à propos des salaires. Cependant, afin de promouvoir leurs jeunes locaux, les Chinois ont fixé un plafond salarial et un nombre limité d'étrangers par équipe. Ces deux mesures pourraient-elles profiter au club belge? "Même avec leur plafond salarial, il y a une grande différence entre nos deux championnats", rigole Jaecques. "Si des joueurs comme Fellaini sont prêts à revenir, nous passerons un coup de fil. Mais pour le moment, tout va bien pour lui et pour nous."

Depuis février 2019, Marouane Fellaini évolue au Shandong Luneng. Il avait quitté Manchester United pour un peu plus de 7 millions d'euros et un salaire de 14,5 millions d'euros net par an.