Les rencontres amicales des Diables rouges au mois de mars ne sont pas encore fixées, mais un compromis "à la Belge" semble être en bonne voie...

Roberto Martínez, qui ne semblait pas chaud à l'idée d'affronter un ténor (et, selon les médias français, surtout pas la France car une défaite serait synonyme de passage de témoin en tête du classement FIFA), pourrait finalement tester ses Diables contre le Portugal et la Croatie. Soit des alternatives pas si éloignées, en terme de niveau de jeu, de l'équipe championne du monde ou des autres favoris pour l'Euro. Et puisqu'il est toujours intéressant de faire rentrer un peu d'argent dans les caisses (un Belgique-Qatar avait d'ailleurs été évoqué), le n°1 du classement FIFA pourrait aller jouer ces matches dans le pays qui accueillera le Mondial 2022.

C'est en tout cas ce que le sélectionneur a laissé filtrer lui-même dans un entretien avec Sporza, tout en précisant que "rien n'a été signé". À propos de l'Euro, Martínez a précisé que la décision définitive d'établir le camp de base des Diables à Tubize avait été actée. "Il y aura un mini-camp à Copenhague après notre deuxième match. De là, nous irons à Saint-Pétersbourg (pour affronter la Finlande, NdlR). De la sorte, nous ne voyagerons pas plus que pendant le Mondial et en restant à Tubize la plupart du temps, les joueurs pourront être proches de leur famille."

"Il ne faut pas s'attendre à ce que Kompany puisse nous aider s'il ne joue pas à Anderlecht"

"Je pense que nous sommes plus forts que l'année dernière", a également analysé le sélectionneur durant cette interview. Et comme à son habitude (on se souvient notamment de l'affaire Nainggolan avant le Mondial), il n'a pas l'intention de faire sa liste des 23 uniquement en fonction de la forme du moment. "La forme sera importante mais aussi le profil. Je ne veux pas prendre les 23 meilleurs joueurs mais les 23 qui composent la meilleure équipe". Tout sera donc une question d'équilibre…

Sans entrer dans le détail, Martínez a tout de même cité quelques noms de joueurs qui ont particulièrement progressé depuis le Mondial: "Dortmund a permis à Thorgan Hazard de franchir une étape supplémentaire. Il y a aussi les progrès de Castagne, la maturité dont Tielemans fait preuve dans son nouveau rôle et dans une nouvelle compétition, les étapes franchies par Vanaken dans son rôle de leader. Praet, Dendoncker et Boyata sont jeunes également, Lukaku s'épanouit dans un nouveau projet, Verschaeren incarne l'avenir du football belge…"

Il fut également question des anciens, et notamment de Kompany… "pour qui la porte est toujours ouverte", assure l'Espagnol. En précisant toutefois qu'il "ne faut pas s'attendre à ce qu'il puisse aider l'équipe nationale s'il ne joue pas à Anderlecht. Son corps doit être prêt pour un grand tournoi."

Et la conclusion du coach fera plaisir aux supporters: "J'ai le sentiment que nous gagnerons un grand tournoi, c'est le destin de cette génération".