La dernière fois que la Belgique a rencontré la Croatie, elle a décroché sa qualification pour la Coupe du monde 2014. Le souvenir date, mais il est toujours agréable. Un soir d’octobre 2013, avec un doublé de Romelu Lukaku à Zagreb, une génération prenait place à la grande table. Elle ne l’a plus quittée, mais il lui manque quelque chose. Un trophée, par exemple.

Sept ans et demi plus tard, quelques têtes belges sont restées (*), les Croates sont devenus vice-champions du monde en 2018 et les Diables s’avancent vers l’Euro avec une dernière répétition à soigner. Ce n’est pas un aller simple pour un grand tournoi qui est en jeu, ce dimanche, mais l’enjeu n’est pas à négliger : ce sont les ajustements avant le grand départ.

Après avoir lancé une équipe expérimentale contre la Grèce, Roberto Martinez reviendra-t-il à une ossature plus habituelle contre les Croates ? Jeudi, Courtois, Vertonghen, Vermaelen et Eden Hazard ont été laissés au repos alors que Castagne, Tielemans et Mertens ont débuté sur le banc. Ce vendredi, en conférence de presse, le sélectionneur a laissé planer le doute au sujet des deux défenseurs. "Ils seront impliqués, mais pas nécessairement titulaires", a-t-il glissé. Faut-il comprendre que le trio Alderweireld-Boyata-Denayer recevra une deuxième chance ? Et sous-question : Vermaelen et Vertonghen sont-ils complètement prêts ? S’ils le sont, pourquoi s’en passer lors d’une dernière répétition ?

Si Courtois, Castagne et Tielemans devraient débuter, il faudra être attentif au choix réservé à Mertens, alors que le flou entoure la situation d’Eden Hazard (voir page précédente). Le contexte autour des Diables est flou, de manière générale. Les interrogations sont nombreuses, au sujet des états de santé, et le premier match amical, même avec une équipe remaniée, n’a pas rassuré.

Roberto Martinez a préféré rester calme, et s’il a concédé que "ce n’est pas la situation qu’on attendait", il en a appelé à son groupe. "Un tournoi ne se gagne pas avec seulement onze joueurs." Gagner dimanche n’effacera pas tous les doutes, mais ça permettra de les éloigner pour un temps.

(*) Courtois, Alderweireld, Vertonghen, Witsel, De Bruyne, Romelu Lukaku, Eden Hazard, Mignolet, Mertens, Chadli et Vermaelen étaient dans le groupe.