"Je pense que nous avons été malheureux devant le but", a commenté Martinez. "Mais dans l'ensemble, comme équipe, on s'est montré compact. Nous avons eu de bons moments. Nous avons bien failli arracher un bon résultat, nous avons eu des occasions. Et ce, en dépit des absences de joueurs comme Thorgan et Eden Hazard, Thibaut Courtois ou Jan Vertonghen."

Le coach n'était toutefois pas satisfait de la seconde période et l'a répété lors de la conférence d'après-match. "Il y a certaines choses que nous devons examiner. Notre réaction après le deuxième but encaissé doit être meilleure. Nous n'avons pas terminé la rencontre à notre niveau de jeu habituel."

Martinez a vu ses troupes réaliser une bonne première période, au cours de laquelle les Diables ont mené au score. Tout semblait sous contrôle jusqu'à un penalty évitable. "Je suis déçu, car cette première période était pour nous. J'ai trouvé que nous jouions bien, malgré les absences et l'équipe légèrement plus jeune que nous avons présentée au coup d'envoi. Lors de cette première période, nous avons vu que malgré les joueurs qui nous manquaient, beaucoup de choses restaient possibles. Nous avons subi un coup du sort avec ce penalty. Après la pause, ils ont marqué avec un ballon dévié. Cette deuxième période n'était pas bonne. Nous avons essayé de forcer et n'avons plus développé notre jeu. Il y a eu une réaction après le 2-1, mais pas comme les autres fois. Nous avions plus de mal à nous créer des occasions, l'exécution devant était moins bonne."

Carrasco: "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé"

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, l'équipe était bien", a réagi Yannick Carrasco. "On a eu une belle possession. On s'est créé des occasions claires. J'en ai eues deux, je n'ai pas su les mettre dedans. Après, ils ont su marquer le deuxième but. Ils avaient l'avantage, ils avaient la possession, ils nous cherchaient plus haut et c'était plus compliqué."

Selon l'ailier, la différence a été que les Anglais "ont été plus efficaces, les deux trucs qu'ils ont eus, ils les ont mis dedans."

Avec cette défaite, les Diables Rouges ont été dépassés d'un point par l'Angleterre en tête du groupe. Mercredi, la Belgique se rendra en Islande. "Chaque match est compliqué, surtout quand on joue à l'extérieur. C'est à nous d'avoir la personnalité pour gérer le match et obtenir trois points. On regarde match après match et si on les gagne tous, on terminera premier", a conclu Carrasco.

Timothy Castagne ne cachait pas non plus sa déception. "On était bien, on a eu des occasions", a raconté le latéral de Leicester City. "Il y a eu ce but annulé, je ne comprends pas pourquoi. On prend un penalty léger, c'est dommage. En deuxième mi-temps, on a réussi à bien les contenir mais on prend un but trop facile je pense, car, même si le tir est dévié, il a pu frapper dans le rectangle. C'est dommage car on sait qu'on aurait pu faire beaucoup mieux."

Selon Castagne, les Diables Rouges devaient "plus dominer" l'Angleterre. "On devait arriver comme le numéro un mondial et jouer notre jeu. Que ce soit l'Angleterre ou le Danemark ou n'importe quelle équipe, c'est nous qui devont dominer."

"On a pris un but sur phase arrêtée, sinon on ne leur a pas donné beaucoup d'occasions", a poursuivi Castagne. "Je pense que ça nous a un peu cassés. Il n'y a pas d'excuse, ce n'est pas parce qu'on prend un but comme ça qu'on doit s'arrêter de jouer. On doit faire mieux. En Islande ce ne sera pas facile, il faudra gagner là et puis gagner les deux matchs chez nous en novembre."

"Il faut souffrir pour gagner ce genre de match", souligne Southgate

 "Il faut souffrir pour gagner ce genre de match", a indiqué Gareth Southgate, le sélectionneur anglais, au micro de Sky Sports à l'issue de la rencontre.

"On connaissait certains problèmes, avec leurs courses, mais trouver la parade à ces problèmes était compliqué", a analysé Southgate. "On n'a pas réussi a conserver suffisamment le ballon, on a été un peu lent dans les remontées et on n'a pas assez écarté leur équipe. Mais c'était un match de très haut niveau et c'est une très bonne expérience."

L'Angleterre a renversé la situation grâce à un penalty de Rashford (39e) et à un but de Mount (65e). "Ce qui m'a plu, c'est qu'on a réussi à dépasser ce moment difficile et le pénalty nous a évidemment remis le pied à l'étrier. En seconde période, notre performance sans la balle - parce que contre ces équipes il faut être très bon sans le ballon - a été très bonne, nous étions très compacts, nos couvertures étaient bonnes. Il faut souffrir pour gagner ce genre de match et c'est ce qu'ils ont fait".