Mehdi Bayat va utiliser le déplacement à Bucarest, où le tirage de l’Euro a lieu ce samedi, pour discuter d’avenir avec Roberto Martinez, notamment au dîner post-tirage. 

Le sélectionneur estime qu’il mérite (bien) mieux que son salaire actuel (autour d’un million d’€ par an). "Mais il ne faut pas croire que tout tourne uniquement autour de l’argent", précise le président de la fédération, qui a assisté au congrès de l’UEFA vendredi à Bucarest en compagnie de Peter Bossaert et de l’attaché de presse, Stefan Van Loock. "Si seul l’argent comptait, il serait parti depuis longtemps vu les belles offres qu’il a déjà reçues. J’espère que la situation sera plus claire avant l’Euro."