Mertens veut débuter le match contre l’Écosse. “Mais on ne les écrasera pas”


BRUXELLES Il n’a presque jamais déçu en équipe nationale, Dries Mertens. Malgré cela, il était sur le banc en Serbie. Contre l’Écosse, le petit ailier du PSV pourrait figurer au coup d’envoi. “Ah bon ? Je n’ai rien entendu à ce sujet.”

Vous détestez le banc, hein ?

“Bien sûr. Je lis dans les journaux que je monte bien au jeu. C’est n’importe quoi. Je suis aussi bon quand je débute un match.”


Mais tout le monde n’est pas un spécialiste des montées au jeu.

“Celui qui ne sait pas monter au jeu, qu’il arrête de jouer au football. Kevin De Bruyne a quand même aussi montré qu’il savait monter au jeu ? En Serbie, il a pu débuter et il a saisi sa chance.”


Craignez-vous de recevoir l’étiquette de joker idéal ?

“Non, non. Cela va vite changer.”


Mais il y a un incroyable luxe à votre position.

“Pas grave. On est tellement polyvalent, qu’on sait jouer à plusieurs positions.”


Parlons du match en Serbie. Que faut-il retenir ?

“Que les rôles étaient enfin inversés. Nous avons eu de la chance pendant les vingt premières minutes. Par après, les Serbes étaient morts et nous aurions dû marquer plus que trois buts. 0-5 aurait été possible. On aurait donc pu faire beaucoup mieux.”


Connaissez-vous trois joueurs écossais ?

“Non. Mais cela ne signifie pas que je prends ce match à la légère. Ne pensons pas qu’on va les balayer du terrain. J’ai du respect pour l’Écosse. S’ils nous battent, on aura battu la Serbie pour rien. On veut gagner, on vise la première place dans la poule.”


C’est ambitieux.

“On doit l’être. On a des joueurs qui évoluent dans les plus grands clubs d’Europe. Et on a une excellente mentalité. Il y a une image qui m’a marqué. Quand Dembélé a perdu un ballon, Vertonghen et Vermaelen ont tout fait pour réparer sa faute. Thomas s’est même jeté devant le ballon, comme si sa vie en dépendait.”


Comment vont les choses pour vous, au PSV ?

“Bien. Parfois, Dick Advocaat m’a remplacé à la mi-temps, alors que je pensais pouvoir faire la différence en seconde mi-temps. Mais c’est le passé. On reste sur cinq matches sans défaite.”


Vous intéressez Liverpool pour le mois de janvier.

“Ce n’est pas ma préoccupation pour le moment.”



© La Dernière Heure 2012