Thomas Meunier a inscrit son cinquième but de la campagne. Pas mal, pour un défenseur.

"C’était vraiment une excellente action sur le flanc droit", décrit-il en parlant de sa combinaison avec Eden Hazard. "Je crois que la défense de la Bosnie n’était pas prête. Après la deuxième passe d’Eden, je n’avais plus qu’à mettre la balle au fond."

Meunier sourit quand il évoque le but. "J’ai eu un flash-back sur le terrain. Le but ressemble vraiment à un but que j’ai marqué avec Bruges à Genk…"

Sur un terrain comme celui de Zeljeznicar, c’est un exploit d’avoir pu marquer un si joli but.

Meunier : "Oui, mais en tout début de match, le terrain n’était pas encore si dégueulasse. Après un certain temps, il est vraiment devenu injouable."

Défensivement, Meunier a eu plus de difficultés. "On n’est pas habitués de devoir défendre sur des hauts ballons d’un adversaire si physique. Ça nous a posé beaucoup de problèmes. Je dirais que cette victoire est celle de l’envie et du courage."

Selon Meunier, le système n’a rien à voir avec les problèmes défensifs. "Vous pouvez jouer avec trois, quatre ou cinq derrière : si l’adversaire envoie tout le monde en attaque et balance des longs ballons, il n’y a pas grand-chose à faire. Il faut juste être solide."