Kevin Mirallas aurait apprécié prolonger son séjour athénien au-delà de cette rencontre internationale. 

Le droitier liégeois, pas suffisamment utilisé à Everton, espérait profiter du mercato estival pour rejoindre l’Olympiacos, où il a tant brillé entre 2010 et 2012. Les négociations, difficiles, n’ont pas pu mener jusqu’à un accord, alors que le joueur avait demandé à ne pas être sélectionné, jeudi dernier, lors de la venue de Gibraltar pour être disponible en cas d’accord. 

"Je voulais vraiment venir à l’Olympiacos. Nous avons fait de notre mieux pour dégager un accord qui conviendrait à tout le monde. Le président Vangelis Marinakis notamment, qui a fait tout ce qu’il était possible… et même au-delà. Mais Everton a fait la sourde oreille", explique-t-il dans les médias grecs. "Je suis tellement triste de ne pas être rentré à la maison. J’espère que ce sera le cas dans un avenir proche. Je tiens à remercier tous les supporters de l’Olympiacos pour les nombreux messages qu’ils m’ont envoyés. Et ils doivent savoir que j’adore leur club et, comme je l’ai déjà dit, un jour, je reviendrai vers eux."