Tottenham s'est défait de Southampton pour rejoindre les huitièmes de finale de FA Cup, mais ce fut loin d'être simple.

Après avoir pourtant rapidement mené au score, les Spurs ont été rejoints et ont balbutié leur football pendant de longues minutes. Ni mauvaise ni dominatrice, la charnière centrale formée par Vertonghen et Alderweireld ne s'attendait sans doute pas à être modifiée à ce moment du match. Mais voilà, Mourinho avait un remplacement tactique en tête et lorsqu'il a fait monter Gedson Fernandes, prêté cet hiver par Benfica, ce fut au détriment de Jan Vertonghen. Visiblement surpris et choqué par son remplacement, le Waeslandien a quitté le terrain en passant derrière le but de Lloris, avant de faire le tour de la pelouse pour rejoindre le banc de touche. Son pas lent et sa tête basse laissaient percevoir toute la déception du Diable rouge.

Une fois assis sur le banc de touche, Vertonghen semblait seul au monde. Le visage rougi par l'effort mais aussi la colère, voire la tristesse, il se renfermait sur lui-même, au bord des larmes, comme l'ont montré les caméras de télévision.

Jusque là, sterke Jan avait réussi de bonnes interventions mais il s'était également loupé à deux reprises. A la 19e minute, d'abord, lorsqu'il laissait Ings filer dans son dos. Mais c'est surtout Lloris, coupable de ne pas être sorti cueillir ce ballon en profondeur, qui a laissé l'attaquant anglais frapper... sur la barre. A la 50e, soit 4 minutes avant son remplacement, Vertonghen se trouait complètement sur une relance dans l'axe après avoir intercepté une passe adverse. Sans conséquence directe.  

Est-ce suffisant pour justifier sa sortie prématurée ? Mourinho avait en tout cas besoin de faire monter un médian à la place d'un défenseur pour son "coup tactique" qui a d'abord mené au deuxième but de Southampton, avant de voir les Londoniens s'imposer 3-2 grâce à Moura et Son dans le dernier quart d'heure. "J'ai dû sacrifier quelqu'un dans une partie d'échecs. Il était malheureux, c'était une triste scène. Mais maintenant, c'est passé. Je ne lui ai pas encore parlé mais il n'en a pas besoin. Il est intelligent, c'est un pro de haut niveau", expliquait le coach portugais après la rencontre.

Il n'en fallait pas plus pour relancer le débat sur l'avenir de Vertonghen. En fin de contrat, il ne jouit plus d'un statut de titulaire indiscutable. Et l'incident de ce mercredi soir pourrait laisser présager un divorce l'été prochain.