Le Diable rouge a dû être remplacé pour ne pas prendre de risque.

Si Eric Dier valse entre un poste de pare-choc devant la défense et une position de stoppeur (notamment dans un système à trois avec le duo Alderweireld-Vertonghen), la situation de Moussa Dembélé est plus claire. Cette saison, le Belge a pris une place considérable dans le milieu de terrain de Mauricio Pochettino, tantôt avec le jeune Anglais, tantôt avec Victor Wanyama à ses côtés.

À tel point que le coach argentin n'a pas pris de risque en remplaçant son médian à la mi-temps du match contre Crystal Palace. "Moussa s'est tordu la cheville" , a-t-il expliqué à l'issue de cette victoire acquise à Selhurst Park (0-1). "On avait besoin de quelque chose de différent pour créer du danger, pour dominer et gagner le match." Celui-ci ne se montre pas plus disert sur une éventuelle indisponibilité de son joueur. Plutôt rassurant, donc...



Cette façon de le protéger rappelle l'importance capitale de Dembélé dans le dispositif de Pochetiino, qui mise sur une bonne circulation du ballon pour parvenir à ses fins. Les stats des Spurs en témoignent...

Très en réussite au niveau des dribbles (même plus qu'Eden Hazard), Dembélé est également le passeur le plus précis de Premier League et touche surtout beaucoup de ballons (voir tableau ci-dessous). Peut-être livre-t-il d'ailleurs sa meilleure saison, lui qui vient de disputer face aux Eagles son 200e match en Angleterre. Il est le quatrième Belge à atteindre ce total symbolique, après Vincent Kompany, Marouane Fellaini et Simon Mignolet.

Bref, sans délivrer des dizaines d'assists ou marquer des tas de buts (il n'en a inscrit qu'un seul, contre Bournemouth), le Diable rouge est l'un des éléments-clés de Tottenham, toujours en course pour un titre de champion d'Angleterre qui lui échappe de plus de cinquante ans maintenant ! C'est dire s'il vaut mieux ménager le bonhomme...