Le milieu de terrain de l'Antwerp n'a pas gardé un souvenir impérissable de l'ambiance du Stade Roi Baudouin.

A cause de la piste, le Ninja estime que les supporters ne sont pas d'une grande aide pour les joueurs. "Franchement, quand tu es au stade roi Baudouin… Le public, tu ne le sens pas. Ils sont trop loin. Et puis, ils ne vivent pas pour leur équipe nationale. Ce n’est pas un grand soutien. Aucun adversaire ne vient jouer en Belgique et se dit: ‘Oh, ici on est contre l’équipe nationale belge, l’ambiance c’est chaud’ C’est pas la Bosnie, quoi. C’est la mentalité belge", commente-t-il à nos confrères de Sport Foot Magazine. 

Nainggolan a également évoqué le niveau général de l'équipe et cette épopée à l'Euro 2016, où les Belges ont été éliminés parle pays de Galles. 

“Il y a une belle génération mais il manque quelque chose. C’est vrai que l’Euro, ce n’était pas terrible. Les qualifications, c’est toujours facile parce que la Belgique était l’équipe la plus forte. À l’Euro, on se pensait trop forts, on a cru que ce serait trop facile. On gagne 4‑0 en huitièmes contre la Hongrie, je fais 1‑0 contre le pays de Galles, on se voyait déjà gagner”, a-t-il rapporté.