Laurent Depoitre, Adnan Januzaj et Radja Nainggolan ont répondu aux questions des journalistes.

Depoitre: "Si je veux me montrer, c'est maintenant"

Ce mardi, c'est Laurent Depoitre qui a ouvert le bal en conférence de presse. Le Tournaisien fait partie des surprises de Martinez dans cette sélection. "Je sais que la concurrence est très forte. Ma sélection était un peu une surprise. Je l'ai apprise en suivant la conférence de presse, a confié Laurent Depoitre. J'ai eu une année difficile à Porto. J'ai été très frustré. Maintenant, je me sens bien."

Après quelques semaines d'adaptation, Depoitre a retrouvé ses sensations chez le promu Huddersfield. "J'ai un peu douté en arrivant dans mon nouveau club car je suis arrivé en manque de rythme. Le public anglais aime les gens qui mouillent le maillot. C'est mon style. Je n'ai pas pensé aux Diables quand j'ai choisi l'Angleterre. A un moment, je me disais que ça serait difficile de revenir."

La blessure de Benteke pourrait lui ouvrir les portes de la Russie. "Je n'ai pas encore réfléchi à mes chances d'aller en Russie. Je profite du moment. J'espère avoir un peu de temps de jeu. Je ne suis pas du style nerveux. Mais je sais que si je veux me montrer, c'est maintenant. Donc oui, il y a un peu de nervosité."

Januzaj: "Je n'ai pas fait de mauvais choix"

Autre retour chez Diables, celui d'Adnan Januzaj. Après une longue traversée du désert, le joueur de la Real Sociedad revit. "A Sociedad, on croit en moi, a-t-il indiqué. J'ai toujours été concentré en premier lieu sur mon club. J'ai déjà joué ce rôle d'ailier à United et à Sunderland. Je n'ai jamais été un joueur nerveux. Je sais ce dont je suis capable."

Lui aussi espère être dans la liste des 23 pour le Mondial. "Tous les joueurs en rêvent. Le Kosovo? J'ai choisi l'équipe nationale belge. Je suis ici. Je n'ai pas fait de mauvais choix. Le foot, ça va vite. Pour le Brésil, tout s'était fait en dernière minute."

Adnan Januzaj: "Je suis un joueur similaire à Carrasco"​

Nainggolan: "J'ai toujours été sage"

Le retour le plus attendu était bien sûr celui de Radja Nainggolan. Le médian de l'AS Rome n'a pas encore parlé avec le sélectionneur. "J'ai juste vu que j'étais de retour, a-t-il précisé. C'était douloureux de ne pas en être les dernières fois. Maintenant, je suis heureux d'être de retour. Mes bonnes prestations en club ont peut-être compliqué les chois du sélectionneur. J'ai toujours été sage. Je me sens bien dans ce groupe et je me suis senti soutenu. Je mérite ma sélection. Je veux être dans le groupe mais il y a beaucoup de joueurs qui veulent aussi en être. Ces deux matches ne sont pas des examens pour moi."