Diables Rouges

Cet été, l'attaquant avait fait le forcing pour quitter Manchester United, direction l'Inter.

Il ne fait pas bon être supporter de Manchester United cette saison... Après huit journées de Premier League, les Red Devils ne pointent qu'à une piteuse douzième place, avec en prime des défaites face à Crystal Palace, Newcastle ou encore West Ham. Ce qui inquiète particulièrement, c'est le ratio matches joués/buts inscrits. ManU n'a trouvé la faille qu'à neuf reprises en huit matches. Et ce n'est pas faute de forcer sa chance, étant donné que les Mancuniens sont dans le top 5 des équipes qui tentent le plus de frappes au but. Une situation difficile à vivre pour les (très) jeunes Marcus Rashford (vingt-et-un ans) et Mason Greenwood (dix-huit ans à peine). Et pour Ole Gunnar Solskjaer, qui doit en plus se passer d'Anthony Martial, blessé.

Fatalement, les questions sur les départs de Romelu Lukaku et Alexis Sanchez, tous deux partis à l'Inter, se posent d'autant plus. Le premier a signé un contrat de cinq ans moyennant une indemnité conséquente (le total, bonus compris, frôle les quatre-vingt millions d'euros), tandis que le Chilien est lui prêté jusqu'à l'issue de la saison en Lombardie.

© AFP

Mais à en croire l'entraîneur norvégien, il n'y a aucun regret à avoir dans cette décision de laisser les deux avants partir. "Dans certaines compétitions, on pourrait penser qu'il serait bien de disposer de plus de joueurs expérimentés", a expliqué le coach à Gary Neville, qui l'interviewait pour le compte de Sky Sports. "Alexis et Rom' sont des buteurs et de bons joueurs, mais pour le moment, les décisions que nous avons prises étaient les bonnes. (...) Cela permet d'offrir des opportunités aux gars de se montrer, même si c'était peut-être un peu trop tôt pour certains. Mais Greenwood monte en puissance et a marqué quelques buts à l'occasion des rencontres de milieu de semaine. Les résultats ne sont pas ceux qu'on attendait, mais je n'en aurais pour autant pas gardé les joueurs que l'on a cédés. C'était la bonne décision."

Confiant en l'avenir malgré des contre-performances qui s'accumulent, Solskjaer compte sur le mercato de janvier pour renforcer son noyau. "L'argent est là pour cet hiver, on travaille là-dessus. Cet été, on était parfois proches d'un accord avec des cibles, mais cela ne s'est pas fait. Mais on a les ressources, si les bons joueurs sont disponibles. Il y aura peut-être des joueurs expérimentés qui s'ajouteront pour épauler les jeunes."

Injecter de la qualité dans ce noyau ne sera pas du luxe si Baby face souhaite conserver sa place. Un poste qui pourrait revenir à Massimiliano Allegri, selon le Daily Mail. Libre de tout contrat après la fin de sa prolifique aventure à la Juventus, le Toscan a expliqué qu'il prenait des leçons d'anglais lors d'une conférence dont il était l'invité. Il n'en fallait pas plus pour embraser les médias italiens et britanniques...