Très bon au Legia Varsovie, il ne va pas resigner et devra être vendu. Même s’il espère l’étranger, le top belge pourrait l’attirer.

Vadis Odjidja est en pleine bagarre pour le titre en Pologne mais la saison prochaine est déjà dans un coin de sa tête. Auteur d’une saison aboutie avec le Legia Varsovie (4 buts, 10 passes décisives), le milieu de terrain espère refaire un pas en avant.

Le club de la capitale polonaise aimerait le conserver mais les approches pour négocier un nouveau contrat n’ont pas abouti jusqu’à présent. Et ça ne risque pas d’arriver : avec un bail jusqu’en juin 2018 au Legia, Vadis sait qu’il devra être vendu cet été pour éviter un départ gratuit la saison suivante.

Enfin libéré de toutes les blessures qui avaient pourri ses trois saisons précédentes, le joueur de 28 ans aimerait retrouver un championnat plus prestigieux. Il a été l’un des hommes importants dans la spectaculaire remontée du Legia depuis le limogeage de Besnik Hasi. À tel point que les fans locaux lui demandent chaque jour via les réseaux sociaux de rester la saison prochaine.

La priorité de Vadis est ailleurs cependant : trouver un beau projet sportif et financier dans une grande compétition. Un club du top en Belgique pourrait aussi l’intéresser. L’ancien d’Anderlecht et de Bruges est ouvert à un retour au pays. Une très bonne nouvelle pour les clubs de Pro League qui cherchent des Belges pour se conformer au règlement. Un problème qui occupe, par exemple, beaucoup les dirigeants d’Anderlecht, du Standard et de Gand ces dernières semaines.

S’offrir Vadis aura cependant un prix : même s’il n’a plus qu’une année de contrat, le Legia tentera d’en obtenir beaucoup. Puis il faudra encore se mettre d’accord avec le joueur le mieux payé de l’histoire du championnat polonais…