Denis Odoi est revenu plus tôt de New York, mais est récompensé avec sa 1re cap

BRUXELLES Le seul débutant dans l’équipe belge est Denis Odoi, l’arrière droit d’Anderlecht.

Vous stressez déjà, Denis ?

“Je l’ai déjà dit : je ne stresse que pour un examen. C’est un match comme un autre.”

Pardon ? C’est l’équipe nationale, Denis !

“On dirait que pour vous, c’est un plus grand match que pour moi. J’ai déjà joué en équipe nationale avec les moins de 20 ans et en Espoirs. Ce n’était pas mon objectif de la saison de devenir Diable Rouge. Je voulais absolument être titulaire à Anderlecht. J’ai échoué, sauf quand Wasilewski a été suspendu.”

Êtes-vous l’arrière droit que les Belges cherchent depuis longtemps ?

“Vous ne m’entendrez pas dire cela. Même si je joue un bon match. Alderweireld a fait de bons matches, mais visiblement, il n’est pas l’arrière droit que tout le monde cherche. Il y a quelques années, des gens pensaient que je ne serais pas assez bon pour la D1...”

Étiez-vous surpris d’être repris?

“Oui ! Je pensais que je serais déjà en vacances. J’avais réservé un long voyage à New York avec Kljestan. Finalement, j’ai dû fameusement l’écourter. Je suis allé à la fête où Sacha a brûlé sa vie de garçon. Mertens m’avait encore dit : Prends une assurance annulation. Je ne l’ai pas écouté.”

Le choix de Wilmots vous coûte environ 600 euros ?

(Rires) “En effet. Mais c’est avec plaisir que je subis cette perte d’argent.”

Si Defour monte au jeu, les trois amis d’enfance seront réunis.

“Je connais Mertens depuis mes 5 ans. Lors de mon premier entraînement avec les Diables – contre l’Azerbaïdjan –, il était mon adversaire direct à l’entraînement. Qui aurait cru cela, me disait-il. Avec Defour, le lien est un peu moins étroit depuis qu’il joue au Portugal, mais on reste amis.”

Rêvez-vous du Mondial ?

“Du Mondial ? Je n’ai pas encore joué mon premier match ! Je veux que la Belgique se qualifie, mais cela ne me préoccupe pas maintenant. D’abord, il y a l’Euro. Je serai pour l’Allemagne, qui joue le plus beau foot.”



© La Dernière Heure 2012