Christian Benteke: "Je suis monté avec un état d'esprit déterminé. Le coach nous a dit qu'il allait faire tourner l'effectif. Je voulais donc montrer que je suis toujours là et qu'il peut compter sur moi. Ce n'est pas frustrant d'être derrière Michy, c'est juste frustrant de ne pas commencer. Le but reflète le fruit de mon travail: récemment, je n'ai pas été dans une position favorable. Il faut respecter le travail de Romelu mais je devais me montrer durant ce match. Je suis peu expressif mais je suis très content de ce but et fier de l'équipe. On a su rester sérieux et pro de la première à la dernière minute."

Jérémy Doku: "On a vite marqué, c'était très important. Je me suis bien amusé, j'ai joué un bon match. Je suis content. Je voulais montrer au coach que je mérite d'être sur le terrain. On a lâché des points à Prague, c'est pour ça qu'on voulait gagner ce match avec le plus de buts possible. J'ai appris vers 18h que j'allais être titulaire, j'étais prêt à relever le défi. Pour moi, c'était un match comme les autres."

Roberto Martinez: "Quand vous êtes Diable rouge, vous devez montrer les responsabilités que ça implique. Les onze ont commencé avec le bon tempo et une bonne volonté de récupérer le ballon. C'est très agréable. On a beaucoup de bons joueurs dans cette équipe, je le vois à l'entraînement. Chaque joueur a travaillé pour chaque autre joueur, c'était collectivement important. L'équipe travaille en tant qu'équipe. On suit 108 joueurs au total. On doit anticiper la pandémie et les blessures. On travaille à plus long terme que l'Euro. La Coupe du monde va arriver très vite, sans oublier le Final 4 de la Ligue des nations. On voit plus loin que la liste pour l'Euro."