Romelu Lukaku a vécu une soirée agréable samedi soir au stade Roi Baudouin en marquant son premier but officiel depuis son doublé au PSG, deux mois auparavant. Un autre attaquant belge a aussi pu pousser un ouf de soulagement: Michy Batshuayi.

Derrière l'inamovible Lukaku (auteur de son 46e but chez les Diables), il y a trois autres attaquants de pointe dans le noyau de Roberto Martinez. Tout le monde était curieux de voir si la hiérarchie avait évolué suite à la fantastique fin de saison de Divock Origi. Décisif en demi puis en finale de la Ligue des Champions, le héros de Liverpool pouvait espérer du temps de jeu face au Kazakhstan.

Quand les remplaçants sont partis tour à tour s'échauffer en cours de première mi-temps, Origi est sorti du banc avant Batshuayi. Fallait-il y voir un signe? Non, c'est Batshuayi qui a suppléé Lukaku pour les 18 dernières minutes. S'il n'a pas marqué, l'ancien Standardman pouvait être rassuré.: sa saison moins prolifique en club n'a pas eu d'incidence sur son statut en équipe nationale.

Pas encore en tout cas. Car Origi continue à pousser. Mardi face à l'Écosse, le Limbourgeois espérera encore grappiller des minutes de jeu, lui qui n'a disputé que 19 minutes avec les Diables sur les... 35 derniers matches.

De son côté, Batshuayi veut que l'Écosse reste un bon souvenir dans sa tête. "J'avais marqué deux buts là-bas lors de notre dernière confrontation (0-4) mais il y a un nouveau coach et il ne faudra pas prendre cette rencontre à la légère. Même si ce sont les deux premiers qui se qualifient, notre but est de finir premier du groupe."

Avec quelle hiérarchie des attaquants à l'Euro dans exactement un an? La prochaine saison en club aura beaucoup d'importance aux yeux du sélectionneur. Lukaku espère retrouver de la fraîcheur, à ManU ou ailleurs, pour confirmer son statut de numéro 1, Batshuayi veut se relancer et Origi rêve d'être titulaire chez les Reds. Benteke, lui, part de plus loin. Bref, ça se bouscule devant.