Dire que la rencontre opposant la Belgique à la Suisse ce mercredi soir à Louvain n'a pas été très excitante est un euphémisme. Mais malgré une équipe largement remaniée et sans forcément briller, les Diables sont sortis du piège tendu par la Nati pour finalement l'emporter 2-1.

Pour les Suisses, c'est une nouvelle désillusion. Les Helvètes n'ont pas encore réussi à remporter la moindre rencontre en 2020 : deux partages (contre l'Allemagne en Nations League) et quatre défaites (contre l'Ukraine et l'Espagne en Nations League et face à la Croatie et donc la Belgique en amical). La dernière victoire des Suisses remonte désormais à près d'un an quand ceux-ci l'avaient facilement emporté face au modeste Gibraltar 1-6, le 18 novembre 2019.

Il reste désormais deux rencontres à nos adversaires de ce mercredi pour tenter de remporter un premier succès cette année. Soit face à l'Espagne samedi soir ou mardi contre l'Ukraine. Deux rencontres très importantes pour éviter la descente en Ligue B de la Nations League.

Mais les Suisses voient déjà plus loin. Au-delà de la Nations League, ils veulent également faire partie du premier chapeau en vue du tirage au sort pour les qualifications pour la Coupe du monde 2022 au Qatar qui aura lieu le 7 décembre prochain. Pour ce faire, il faut impérativement terminer parmi les dix premières nations européennes au ranking Fifa.

Pour le moment, les Suisses se retrouvent à la... onzième place (16e au classement global), seulement sept points derrière les Pays-Bas, dixième (15e au classement global). C'est pourquoi la victoire des Diables rouges ce mercredi a été particulièrement bien accueillie par nos voisins du nord. "Michy Batshuayi et la Belgique ont bien aidé les Oranje en vue de la Coupe du monde 2022. Ce succès est plutôt une bonne nouvelle pour la sélection néerlandaise", pouvait-on lire dans le Telegraaf.

Même si dans le même temps, les Néerlandais n'ont pas été capables de faire mieux qu'un partage 1-1 contre l'Espagne. Les Oranje doivent encore affronter la Bosnie dimanche et se déplacer en Pologne mercredi dans le cadre de la Nations League. Au moins une victoire lors de ces deux dernières rencontres ou un nouveau faux pas des Suisses leur ouvrirait la porte au premier chapeau lors du tirage au sort dans lequel les Diables seront bien évidemment.