Lors des différentes conférences de presse des Diables, une phrase revenait souvent tel un boomerang: "Nous voulons prouver à tout le monde pourquoi nous sommes numéro un mondial." Si l'idée est louable, une autre question se pose. Comment se fait-il que les Diables soient toujours premiers de ce classement sans avoir gagné le moindre trophée?

Depuis le 20 septembre 2018, les Diables trônent tout en haut du classement de la FIFA. Pourtant, la Belgique n'a jamais rien gagné au contraire de la France avec la Coupe du Monde qui est quatrième. Ou l'Italie, récente championne d'Europe qui se situe à la cinquième position.

Cette première place s'explique en fait par le mode de calcul de la FIFA. En 2018, l'instance reine du football a choisi de modifier son approche. Avant cette date, les points FIFA étaient répartis sous forme de moyenne et basés sur les matchs amicaux comme officiels des quatre dernières saisons. Aujourd'hui, il s'agit d'un système par points qui s'établit sans limite dans le temps. Son nom: le "SUM".

Ce système d'algorithmes octroie une place plus importante aux matchs à élimination directe ou les compétitions officielles avec un système de prime. La clé repose également sur la distribution des points. Dans un rapport, la FIFA explique que "cette méthode ajoute et soustrait des points à une équipe pour chaque match disputé, à partir de son total de points existant". Ainsi, une victoire contre une équipe bien classée vaudra davantage de points que face à une équipe moins bien classée.

Pour cela, le "SUM" prend en compte la valeur relative des deux équipes et donc le résultat qu’elles sont censées obtenir en s’affrontant. Pour Gianni Infantino, le président de la FIFA, l'objectif est "de donner plus de poids aux matches officiels".

La régularité, force des Diables rouges

Avant le choc contre la France, Roberto Martinez l'a répété: "La France est la dernière équipe à qui nous ne sommes pas parvenus à inscrire au moins un goal". Surtout, les Diables perdent rarement depuis la Coupe du Monde 2018. Entre les deux rencontres contre la France, l'équipe nationale a perdu contre la Suisse (Ligue des Nations en 2019), l'Angleterre (Ligue des Nations en 2020) et l'Italie (Euro 2021).

Excepté ces trois revers, les hommes de Roberto Martinez ont gagné 30 fois et réalisé quatre nuls. Un bilan assez exceptionnel. Surtout, ils sont parvenus à écarter de leur route des nations prestigieuses comme le Danemark, le Portugal ou l'Angleterre. Elle avait également fait fort lors des éliminatoires de l'Euro avec dix victoires en autant de rencontres.

Ce classement signifie donc que les Diables ont été l'équipe la plus régulière sur les trois dernières années. Mais pas la meilleure car ils n'ont pas (encore) remporté le moindre trophée. Ils tenteront certainement de réparer cette anomalie. Et cela passe par une victoire dès ce soir face à la France. Le vainqueur de cette rencontre au sommet rencontrera l'Espagne, tombeuse de l'Italie ce mercredi.