Wesley blessé, le 17e de Premier League songe à Benteke et Batshuayi.

Sa saison s’est arrêtée sur un but, son cinquième en Premier League, essentiel à la victoire d’Aston Villa à Burnley. Victime d’une grave blessure au genou, Wesley ne jouera plus avant six à neuf mois.

Un coup très dur pour l’ancien Brugeois qui s’est parfaitement adapté à la Premier League au point d’être appelé pour la première fois en sélection brésilienne mais aussi pour Aston Villa.

À la lutte pour le maintien, l’actuel 17e de Premier League se retrouve privé de son avant-centre titulaire et se doit de lui trouver un remplaçant.

Son manager, Dean Smith, aimerait dans l’idéal pouvoir compter sur une recrue dès la prochaine journée de championnat, le 12 janvier et s’est évertué à ne donner aucun nom ce vendredi en conférence de presse. Plusieurs ont pourtant filtré. Celui de Christian Benteke d’abord.

Auteur de 49 buts en 101 apparitions, le Liégeois n’a laissé que des bons souvenirs au club, que ce soit auprès des supporters qui réclament son retour sur les réseaux sociaux ou du trésorier puisqu’il reste la plus grosse vente de l’histoire des Villains depuis sa cession à Liverpool pour environ 32 millions d’euros.

Seul problème, l’avant-centre ne sera pas opérationnel avant encore une dizaine de jours en raison d’un pépin musculaire.

Autre piste, celle menant à Michy Batshuayi. Mais elle se heurte à la fois aux aspirations du joueur et à celle de Chelsea : le Diable ne se voit pas quitter les Blues et eux ne veulent pas le lâcher. Mais sont davantage enclins à étudier les offres ciblant Olivier Giroud à qui Didier Deschamps a fait comprendre qu’un départ serait plus que souhaitable dans la perspective de l’Euro.