Diables Rouges Tous les Diables ne sont pas au même niveau de forme athlétique.

L’équation est posée à chaque rassemblement à la différence notable qu’elle est cette fois-ci double. Et Roberto Martinez, pour sa grande première, va tenter de devoir la résoudre.

En plus des temps de jeu en club plus homogènes à cette époque-ci de l’année, se superposent, pour ce premier rassemblement, des états de préparation athlétique disparates.

Thorgan Hazard et Kevin Mirallas ont ainsi parfaitement tiré profit de leur non-participation à l’Euro en reprenant l’entraînement nettement plus tôt que leurs partenaires.

À raison, le premier qualifiait dans la semaine sa préparation de "très bonne" là où le second a perdu six kilos pour être affûté comme jamais.

À l’opposé, Moussa Dembélé, suspendu, n’a pas encore disputé une seule minute cette année. Plus préoccupant, Nicolas Lombaerts qui avait terminé la saison blessé n’a plus joué un match depuis le… 24 avril.

Entre ces deux extrêmes gravitent des éléments encore à la recherche de leur meilleure forme. Christian Benteke ne s’en est pas caché le week-end dernier au sortir de son premier match disputé en intégralité depuis mai : "J’ai terminé très fatigué." Romelu Lukaku, qui a, en plus, vu la fin de sa préparation perturbée par une coupure au pied, est, lui aussi, à la recherche de ses meilleures sensations.

Vu le format ramassé du rassemblement, l’accent a été mis sur la tactique plus que sur le physique, au contraire de ce que pouvait faire Marc Wilmots qui avait fait beaucoup courir ses hommes en mars à un moment de la saison peu propice à ce type d’efforts…

"C’est plus un travail de bien-être, de récupération que nous avons mené", a indiqué Roberto Martinez. "Au niveau physique, ce sont des responsabilités qui sont partagées avec le club. Nous échangeons beaucoup avec eux. L’idée, c’est que les joueurs reviennent à leur meilleur niveau."

Et qu’ils soient surtout prêts à suffoquer à Chypre. La température qui régnera ce jeudi soir devrait les aider à s’y préparer… 

© D.R.
 
© D.R.