Le coach italien avait révélé être un grand admirateur du Ninja de Rome.

"C'est l'un des meilleurs milieux de terrain du monde et j'ai plusieurs fois essayé de le recruter dans mon équipe par le passé". Voici en substance ce qu'a récemment déclaré Antonio Conte à propos de Radja Nainggolan.

Était-ce une façon d'"endormir" le capitaine de la Roma, juste avant la rencontre européenne qui a opposé les deux clubs ce mercredi soir ? Quoi qu'il en soit, le principal intéressé a apprécié les mots de l'entraîneur des Blues... dans son style particulier. "Merci à lui, mais au final, on joue l'un contre l'autre et je dois faire mon job", a-t-il expliqué après le match nul (3-3).

"Je pense que c'est un très bon coach, ses résultats ces dernières années parlent pour lui", a-t-il ajouté. "Mais mon devoir, c'est de jouer pour la Roma et de tout lui donner. En Angleterre, les stades sont beaux et il y règne une belle ambiance, mais en ce moment, je suis à la Roma." Pour un transfert en Premier League, il faudra donc repasser...

Il faut dire que le médian possède une grosse cote de popularité en Angleterre, où Manchester United, Liverpool et donc Chelsea ont un temps été liés au destin du Belge. À tel point que l'on s'imaginait voir un nouveau Diable rouge débarquer au milieu des Hazard, Lukaku et autres Alderweireld. 

Mais celui-ci n'en démord pas, son avenir se jouera avec la Roma, un club popualire, prestigieux, mais dont le palmarès reste plutôt maigrichon ces dernières années. "Je suis toujours convaincu que ce que je veux, c'est gagner avec la Roma, ça serait inoubliable", a expliqué Radja au micro de Mediaset. "J'ai la belle vie à Rome. J'ai reçu beaucoup de ce club et je veux lui rendre quelque chose. Je n'ai pas connu beaucoup de clubs dans ma vie et je ne ressens pas le besoin de partir souvent."

Fidèle à son club, fidèle à lui-même, Radja...