Marouane Fellaini a résumé son sentiment vendredi soir après la rencontre en Croatie: "La Belgique peut être fière de son équipe. On y est et on va essayer de faire une grande compétition en juin. On savait que le match allait être difficile mais nous avons fait ce qu'il fallait. Dans cette nouvelle génération, il y a la technique, la maturité, le physique... Il y a aussi des guerriers. Ce sont tous des grands joueurs qui doivent permettent à la Belgique de réaliser une très grande compétition en juin prochain!"

Avec 8 victoires en 9 matches, 17 buts marqués et 3 encaissés, le parcours a presque été parfait en effet pour les hommes de Marc Wilmots. "Le premier sentiment ? on est au Brésil, on est qualifié", savourait Eden Hazard au micro de la RTBF. "On a travaillé dur pour y arriver. Cela fait plaisir d'être dans ce groupe. On a fait un gros match. Individuellement, nous sommes très bons, mais c'est le collectif qui a fait la différence. On va bien en profiter là-bas au Brésil."

De son côté, le gardien Thibaut Courtois a livré de nouveau une très belle prestation vendredi soir à Zagreb face à la Croatie. Même s'il a concédé son premier (et seul) but en déplacement (3 au total) dans cette campagne qualificative du Mondial-2014, la victoire de la Belgique 1-2 est synonyme de qualification pour le Brésil. "Ce n'est qu'un début", a-t-il confié à la chaîne flamande VT4 juste après le coup de sifflet final.

"Tout le monde est évidemment content avec cette qualification. Nous avons donné d'occasion et marqué à deux reprises avant le repos en contre. Seul Mandzukic a été menaçant, mais pour le reste, les Croates n'ont rien pu faire", a confié Courtois. Avec le but croate, les Belges ont dû faire attention durant les dernières minutes. "Nous avons eu encore plus difficle en fin de match, et être encore plus vigilant. Mais tout s'est bien fini. Très bien fini", a conclu le portier de l'Atletico, un des artisans de la qualification belge.

Pour Nacer Chadli, c'est l'aboutissement d'un travail de fond. "Enfin, nous sommes qualifiés pour un mondial ! C'est incroyable de gagner en Croatie et surtout de s'y qualifier".

Le héros du jour, Romelu Lukaku auteur de 2 buts, louait le boulot de tout un groupe. "Cette victoire et cette qualification doivent être mis au crédit de l'ensemble des joueurs et du coach. Et le public, aussi, qui nous a soutenu durant toute la campagne. Merci !"

Capitaine d'un soir des Diables Rouges, vendredi soir à Zagreb, Jan Vertonghen analysait le succès 1-2 en Croatie: "Nous devons cette victoire à une magnifique première période. Ensuite, nous avons pu conserver cette avance assez longtemps. C'est fantastique de pouvoir fêter la qualification ici, dans la tanière du loup. Nous rentrons ce soir à Bruxelles, mais il y aura encore certainement une fête", a déclaré l'arrière gauche qui portait le brassard en l'absence de Vincent Kompany, blessé.

Pour Steven Defour, qui a lancé Romelu Lukaku vers le premier but, c'est "un rêve de gosse qui se réalise". "C'est un rêve qui se réalise. Quand j'étais gosse, je regardais à la télé, et je me disais que je voudrais bien vivre ça en tant que joueur. Voilà, j'ai du attendre un peu, mais ça y est. On n'a pas encore eu de défaite. C'est tout de même spécial pour une équipe comme la Belgique. On a été à la hauteur dans tous les matches. On voulait aussi prouver que l'on était la meilleure équipe de la campagne, parce que les Croates nous prenaient un peu de haut. Le coach nous a dit dans le vestiaire que la Croatie disait qu'elle était la meilleure équipe. On a montré que c'était nous", a expliqué Steven Defour, collé à la garde de Lukas Modric.

"Le coach a dit: Modric, c'est pour Defour. Il ne devait pas toucher le ballon. Il n'a pas été vraiment dans le match je pense. Et j'ai pu participer offensivement aussi. J'ai donné un assist, et créer des actions offensives. On a bien gardé le ballon dans l'équipe. On a un groupe avec tellement de qualités, qu'il n'y a pas de onze sur le terrain, il n'y a pas de banc. On est tout le temps au même niveau."

Un des seuls joueurs belges à avoir déjà joué une Coupe du monde, Daniel van Buyten n'était pas le moins heureux des Diables rouges après avoir assuré la qualification vendredi soir à Zagreb et la victoire 1-2 face à la Croatie. "Ca fait du bien. J'ai commencé ma carrière avec une Coupe du monde (en 2002, ndlr) et je la terminerai peut-être, on verra bien, avec une Coupe du monde. Je suis content d'aller avec cette génération à une Coupe du monde", a confié "Big Dan" au micro de la RTBF.

"J'en ai bavé mais j'ai toujours eu ma famille derrière moi. C'est la preuve que le travail est toujours récompensé. L'année 2013 je m'en souviendrai (il a tout gagné cette année avec le Bayern Munich son club, ndlr)". "Je pense que toute la Belgique est fière de nous. On est déjà qualifiés alors qu'il reste un match à jouer. Je ne sais pas si c'est du déjà vu." "On ne prend presque pas de but (3) et on en marque pas mal (17)." "On va pouvoir savourer tout cela. C'était important de terminer parmi les meilleurs (pour être tête de série au tirage au sort le 6 décembre, ndlr)." "C'est beau de voir tout le pays derrière nous, Flamands, Wallons."

François De Keersmaecker, le président de l'Union belge de football (URBSFA), était particulièrement heureux vendredi soir après la qualification des Diables Rouges pour le Brésil, la première pour une compétition majeure depuis son entrée en fonction en 2006.

"C'est fantastique, nous y sommes. C'est incroyable", a-t-il confié à Sporza. "Nous avons un groupe fantastique, les joueurs ont travaillé et ont mérité la qualification. Je suis aussi très content pour le staff technique et le personnel de la fédération qui a balisé ce chemin depuis des années. Quand on obtient un résultat cela fait beaucoup de bien. La manière dont nos supporters nous ont soutenus tout au long de la campagne est aussi fantastique", a estimé De Keersmaecker.

"Nous n'irons pas au Brésil en touristes, notre travail n'est pas terminé, nous en sommes au début. Nous avons certainement des possibilités au Brésil. Je pense que nous sommes en mesure de franchir le cap de la phase de groupes. Ensuite, cela dépendra des circonstances et aussi d'un peu de chance. En tout cas, ce que les joueurs ont montré aujourd'hui est de classe mondiale", a conclu le président fédéral.


L'entraîneur croate, Igor Stimac: "Bravo à la Belgique et bonne chance au Brésil"

Après la défaite 1-2 concédée vendredi face à la Belgique, le sélectionneur croate, Igor Stimac a reconnu que son adversaire méritait sa première place du groupe et par conséquent, sa qualification directe pour la phase finale de la Coupe du monde 2014.

"La Belgique était la meilleure équipe de ce groupe qualificatif et elle a mérité de terminer en tête, cela c'est certain. Je félicite les Diables rouges et je leur souhaite un excellent parcours à la Coupe du monde. La Belgique a une grande équipe et j'espère que la Croatie l'accompagnera au Brésil", a déclaré le coach de la Croatie, qui désormais espère se qualifier via les barrages. La Croatie est assurée de figurer parmi les 8 meilleurs deuxièmes des groupes de la zone Europe qui peuvent aussi se qualifier via les barrages disputés par matches aller-retour.