Roberto Martinez : "On avait besoin d'un match comme celui-là. Les joueurs viennent seulement de finir la saison et reprennent maintenant. Doku m'a plu, il a eu le même impact qu'en mars, c'est son talent naturel. Carrasco a semblé très fort, Praet a aussi joué tout le match après avoir si peu été sur le terrain dernièrement. Le but n'était pas spécialement de gagner mais que chaque joueur remplisse les objectifs qui lui étaient fixés. Tout n'était pas parfait, on voulait gagner, mais ce n'était pas possible. Il faudra travailler sur les intentions.

Yannick Carrasco : "Je suis un peu déçu de ne pas gagner. C'était compliqué après autant de mois de se retrouver, il fallait se remettre en jambes. C'était un bon match avec pas mal de rythme. C'était la fin de saison donc il fallait s'y remettre, reprendre les rythmes d'entraînement et de match. Parfois, on ne peut pas savoir comment on se sent après dix jours de repos. Je voulais bien jouer et me remettre dedans, c'était un match pour se remettre en jambes pour le cardio et mieux aborder le deuxième match. Le collectif est le plus important. Je m'entends bien avec Thorgan, on se connait depuis des années, ce sera au coach de décider du onze contre la Russie, à nous de prouver pour être dedans."

Simon Mignolet : "On a essayé de marquer le deuxième but, le résultat est correct. Le coup-franc qui mène à l'égalisation grecque est discutable. Sur le but, cela va trop vite, le ballon va sur le poteau et rebondit. C'était un match amical, il faisait chaud, cela peut expliquer qu'il y ait eu moins d'intensité en deuxième mi-temps. C'est bien que les joueurs qui devaient prendre des minutes ont joué. On doit encore travailler. Il n'y aura pas de trace psychologique mais c'est frustrant."

Thorgan Hazard : "Les points positifs sont qu'on a pris du rythme et qu'il n'y a pas eu de blessé. J'ai marqué mais j'en ai aussi raté une belle occasion donc cela s'équilibre. C'était un match compliqué contre une équipe qui pose des problèmes à beaucoup de pays. Ils défendent bien ensemble et gardent le ballon. On aimerait avoir tout le monde avec nous mais on a déjà prouvé par le passé qu'on savait faire sans. On a connu pas mal de déchet technique et de mauvaises passes, ce n'est pas habituel chez nous. On peut faire beaucoup mieux. On ne peut pas mettre ça sur les jours de congé mais on doit se remettre dedans pour monter en puissance, c'est ce qu'on va faire."