Rien n'est fait mais les négociations entre l'Espagnol et l'Union belge semblent en bonne voie.

Ce sont nos confrères du Laatste Nieuws qui l'affirment ce mardi matin, confirmant des bruits de couloir qui vont dans le même sens: les positions de Roberto Martinez et Mehdi Bayat ne sont pas si éloignées que nous pouvions le redouter. Les conversations concernant une éventuelle prolongation de contrat au-delà de l'Euro ont débuté depuis quelques semaines et elles semblent positives malgré l'intérêt que plusieurs clubs portent au sélectionneur des Diables. Le dernier en date ? Arsenal, qui en aurait bien fait le successeur d'Unai Emery (avant d'opter pour Mikel Arteta).

Forcément, la fidélité de l'Espagnol, qui se refuse à quitter le navire avant l'Euro, et ses résultats positifs, mettent une certaine pression à la Fédération. Pourtant, l'ancien coach d'Everton ne semble avoir aucune exigence impossible, ni en termes de contenu ni financièrement. Car le salaire n'est pas l'unique élément des négociations: Martinez et Bayat évoquent aussi le cadre de travail du coach et les éventuelles améliorations à y apporter. 

Nos confrères du Laatste Nieuws expliquent toutefois qu'il reste un pas à faire dans le bon sens pour conclure le deal. Reste à savoir qui se mouillera le premier entre Bayat et Martinez. Dans tous les cas, la Fédération devra faire un effort financier... qu'elle devrait sans doute faire même si elle devait se tourner vers un nouveau sélectionneur.