Cet hiver, le Catalan va disputer sa cinquième compétition avec les Diables rouges. Effectivement, la Ligue des Nations, que nous avons disputée deux fois, est un tournoi d'un niveau très élevé. Même s'il n'est pas encore considéré comme prestigieux, nous avons choisi de le prendre en compte.

Globalement, on peut dire que le Catalan ne nous a jamais causé de grosse mauvaise surprise.

A la Coupe du monde 2018, la Belgique avait hérité d'un gros morceau, l'Angleterre, et de deux petits poucets, la Tunisie et le Panama (qui disputait son premier Mondial). Mais les Diables avaient la chance de jouer contre les Three Lions en dernier et étaient déjà qualifiés avec un 6/6. On s'en souvient, les Belges  auraient pu perdre contre les Anglais lors de cette troisième rencontre du groupe. Avec en ligne de mire, un parcours plus facile pour le reste de la compétition. Mais un superbe but de Januzaj avait envoyé notre équipe vers le Japon, le Brésil et la France. Avec le résultat que tout le monde connaît.

Lors de l'Euro 2020 (qui avait été reporté d'un an à cause du coronavirus), les Diables avaient pioché le Danemark, la Russie et la Finlande. On peut considérer que Roberto Martinez a eu de la chance avec ce tirage. Même si le Danemark n'était pas à sous-estimer, il ne s'agissait pas du plus gros poisson du chapeau 3. Les Diables auraient pu notamment tirer le Portugal. Equipe que nous avons finalement éliminée en huitième de finale. Mais qui faisait office de favori en tant que tenant du titre du précédant Euro. Les Russes étaient également au menu des Diables rouges. Une chance lorsque l'on sait que le chapeau 2 était composé des équipes suivantes: la France, la Pologne, la Suisse, la Croatie et les Pays-Bas. Pas besoin de préciser que les Russes étaient l'équipe la plus faible de ce groupe.

Pour la première Ligue des nations, la Belgique avait affronté la Suisse et l'Islande. Soit les deux équipes les plus faibles sur papier. Les Français, quant à eux, devaient se farcir les Pays-Bas et l'Allemagne. Tandis que l'Angleterre jouait l'Espagne et la Croatie. Un tirage favorable qui ne nous a pas permis de nous qualifier pour le final four de cette première édition. En cause: la première énorme claque de l'ère Martinez face à la Nati avec une défaite 5-2. 

Cette seconde édition nous avait offert un tirage homogène avec l'Angleterre, encore, le Danemark et le Pays de Galles. Globalement, tous les groupes étaient composés de deux formations d'un très haut niveau et de deux nations juste un cran en dessous. La Belgique a fini première de son groupe et s'est qualifiée pour le final four où elle a terminé quatrième. La faute notamment a une défaite extrêmement frustrante contre les Bleus (3-2) après avoir mené 2-0.

Roberto Martinez aura-t-il la même veine au tirage pour la Coupe du monde 2022? Réponse à 18 heure !