Roberto Martinez était très - même trop - positif en décrivant la prestation de ses Diables. "Je suis très fier d’eux. C’est le genre de match où on n’a rien à gagner, où c’est difficile de rester concentré. J’ai rarement été si fier de mon équipe depuis que je suis coach des Diables."

Martinez avait des excuses pour expliquer le faible niveau de jeu. "C’était le troisième match en moins d’une semaine, on a dû voyager deux fois, beaucoup de joueurs importants n’étaient pas disponibles et le terrain était mauvais. Un mauvais terrain est à l’avantage de l’équipe qui joue de façon organisée. Il ne fallait pas jouer un beau match, il fallait être efficace et on l’a été. Les remplaçants, eux, ont montré la bonne attitude."

Martinez avait évidemment une mention spéciale pour Lukaku. "Je suis très heureux qu’il ait marqué lors de son premier match comme capitaine. Il a encore été très fort. Son jeu entre les lignes nous a fait du bien, tout comme son leadership. Ce brassard lui a donné une dimension supplémentaire."

La première place n’est pas encore acquise. Il faudra encore battre l’Angleterre. "Et je me méfie aussi du Danemark", ajoutait Martinez.