Pour le technicien de l'équipe nationale, il n'y a aucun doute sur les qualités de son ancien protégé dans sa nouvelle vie.

"Je n’ai aucun doute, il va réussir. C’est quelqu’un qui est obsédé quand il a un objectif en tête. C’est la fin d’un chapitre glorieux en tant que joueur mais il s’apprête à démarrer une nouvelle ère glorieuse en tant que coach. C’est une personne extrêmement intelligente qui peut également compter sur l’expérience en tant que footballeur pour gérer un vestiaire. Il va faire de grandes choses dans le futur."

Roberto Martinez confie également "ne pas avoir été surpris par cette décision même si je suis triste de ne plus voir Vincent sur une pelouse comme bon nombre de fans. C'est un exemple pour tous et il continuera à l'être. Je veux surtout le remercier pour l'engagement et le dévouement qu'il a apporté pendant 16 ans à l'équipe nationale. C'est le moment de regarder en arrière et de le féliciter pour cette incroyable carrière."

Pour l'Espagnol, cette décision fait partie du processus de renouvellement de génération, un défi que le coach devra gérer dans les années à venir . "Évidemment, on ne veut pas perdre des joueurs comme Vincent Kompany mais à un certain moment cela devient inévitable. Il y a ce changement de génération qui arrive souvent dans le foot. Maintenant, on doit juste se soucier qu’il y ait une vraie envie de combler ce vide. Vincent avait porté ce rôle de capitaine, de leader, de défenseur à un niveau extrêmement haut. Il ne faut pas voir cela négativement mais plutôt comme un objectif à atteindre, un modèle à imiter pour faire en sorte que la Belgique reste l’équipe numéro 1. "