Roland Lamah, la révélation de samedi, veut marquer à Tallinn

TALLINN Roland Lamah est la révélation du premier match de Dick Advocaat. "Je suis content que le public belge m'ait découvert", dit le dribbleur aux origines ivoiriennes. "Mais je peux encore faire mieux, notamment en marquant un but. Je ne suis pas un buteur. Au Mans, je n'en ai mis qu'un cette saison et trois la saison passée. Si j'ai reçu beaucoup de compliments ? Non. Les plus connus sont Mbo Mpenza et Daniel Renders."

Pour Lamah, sa prestation aurait pu être une revanche sur Vercauteren, l'homme qui n'a jamais cru en lui à Anderlecht.

"Eh ! bien, non", dit Roland Lamah. "Je ne suis pas rancunier, même si je n'ai jamais vraiment eu ma chance à Anderlecht. J'avais joué de bons matches amicaux contre le Real et la Lazio, mais le Sporting avait Boussoufa et Goor à ma position."

À Roda et au Mans, les choses ont changé. "C'est typique pour ces championnats : ils regardent la qualité et pas l'âge. Ils osent faire confiance aux jeunes. En Belgique, les clubs préfèrent des joueurs expérimentés. Ce n'est pas une surprise que l'équipe nationale ne compte aucun joueur du championnat belge. J'espère que cela va ouvrir les yeux des clubs."

Lamah a également dû choisir son équipe nationale. "La Côte d'Ivoire ne m'avait jamais sélectionné. Je vis en Belgique depuis mes 15 ans. Je sais que l'équipe de Drogba va au Mondial, mais nous y irons également. En 2014. Je suis encore jeune. Mais d'abord, je veux jouer un bon match, ici en Estonie. La température ? Le froid ne m'effraie pas. Je vais même jouer en courtes manches..."



© La Dernière Heure 2009