La Belgique a battu Chypre 0-3 ce mardi soir. Les Diables ont eu chaud en première période contre Chypre, mais ils ont été tueurs en seconde. Le nouveau système est prometteur.

0-3 ! Dans les chiffres, les Diables ont fait ce qu’il fallait ce mardi soir dans la moiteur chypriote. Dans la manière, il y a encore du travail. Car ils sont ensuite retombés dans certains de leurs travers et en première période, ils ont parfois souffert. Mais au final, la victoire est large. Et il y a d’importantes leçons à retenir de ce premier match à enjeu de l’ère Martinez.

1. MENTALITÉ : DES HAUTS ET DES BAS

Après les sifflets de jeudi, tous les supporters belges étaient très curieux de voir quelle serait l’implication des Diables dans ce match. Au coup d’envoi, elle a été au rendez-vous : on a senti que les joueurs avaient vraiment l’envie de bien faire. Malheureusement, après l’ouverture du score, ils sont retombés dans une certaine forme de nonchalance, liée aussi au manque de ryhtme imprimé dans la rencontre. En seconde période, on les a sentis à nouveau plus concernés. Et surtout plus déterminés à venir percuter la défense adverse.

2. TACTIQUE : ENFIN UNE INNOVATION !

C’est sans doute la meilleure nouvelle de cette rencontre : Roberto Martinez a osé opter pour un système en 3-4-2-1, ce qui n’avait plus été fait par un sélectionneur au coup d’envoi depuis d’innombrables années. Le dispositif n’est pas encore bien huilé mais il a laissé entrevoir certaines choses prometteuses. Surtout quand les Diables font tout pour vite se projeter vers l’avant. C’est de cette manière que sont survenues les nombreuses occasions de la seconde période. Il y a désormais une base tactique qui pourra être très utile pour Martinez à l’avenir.

3. LUKAKU S’IMPOSE COMME LE NUMÉRO UN

On savait que Roberto Martinez allait beaucoup compter sur Romelu Lukaku. Celui-ci lui a bien rendu cette confiance. On a vu dans ce match le Lukaku des bons jours, affûté et efficace. Ses deux buts ont été ceux d’un vrai numéro neuf, au bon endroit au bon moment. Très critiqué pendant l’Euro, Romelu Lukaku a répondu de la meilleure des manières pour un attaquant : en marquant. Une prestation qui lui permet déjà de s’imposer comme l’attaquant numéro un dans cette nouvelle ère.

© Photonews

"Je veux gagner des trophées avec cette équipe"

Souvent critiqué, Romelu Lukaku a toutefois inscrit son doublé. "Ce sont mes 18 et 19e buts avec les Diables Rouges mais le plus important c’est qu’ils ont aidé le collectif, souriait-il. Moi ce qui compte, c’est de gagner des trophées avec cette équipe et pas spécialement d’inscrire des buts. Je connais bien Roberto Martinez, il est content quand je joue bien mais il n’hésitera pas à me dire mes quatre vérités quand je vais disputer un mauvais match."

Lukaku a bien connu Martinez à Everton. "Il m’a aidé quand j’ai connu une période difficile dans ma carrière en me donnant une opportunité à Everton. Ce soir, il m’a à nouveau donné une chance et je suis parvenu à la saisir."

L’attaquant a apprécié la prestation des Diables. "On a fait un bon match, on a quand même gagné par 0-3 contre une équipe qui perd souvent par seulement un but de différence. et on aurait même pu gagner 0-6. On savait qu’on n’avait pas le choix, on devait gagner à Chypre. Les 20 premières minutes étaient très bonnes puis notre niveau a baissé à cause de fautes inutiles et après 15 minutes en seconde mi-temps, on a complètement dominé les Chypriotes. On aurait dû marquer plus de buts…"