Le Diable réalise un début de saison sur les traces des légendes mancuniennes.

Romelu Lukaku a marqué des buts plus importants. Surtout depuis le début de saison où il les empile.

Lorsque le Diable y est allé de son but, à la 86e minute, son équipe, et en particulier Marouane Fellaini, avait déjà tué le suspense depuis bien longtemps. Profitant d’un excellent travail du Français Anthony Martial, Lukaku a inscrit son septième but de la saison en Premier League, d’un plat du pied bien senti.

Avec sept réalisations en sept matches, le Diable vient d’égaler le record d’Andy Cole datant de 1995. Jamais personne n’a inscrit plus de buts qu’eux pour Manchester United lors des sept premières journées de Premier League.

Ce record, plutôt accessoire, illustre parfaitement le rythme infernal sur lequel est parti Lukaku depuis le début de saison. Un but par match et même mieux si l’on considère les matches de Champions League. En effet, l’attaquant des Red Devils a en fait inscrit 10 buts en 9 matches, soit un but toutes les 81 minutes.

Des statistiques qui s’inscrivent parfaitement dans la logique de la progression de Romelu Lukaku. À Everton, il avait débuté son aventure en empilant un peu moins d’un but tous les deux matches. Pour terminer à deux buts tous les trois matches à sa quatrième saison chez les Toffees.

Ces chiffres indiquent clairement une progression. Mais réussir à continuer à monter en puissance dans un club encore plus important relève sans doute plus de l’explosion.

Mais c’est tout sauf une surprise pour José Mourinho. "Je pense que dans chaque étape de sa carrière, Romelu a saisi les opportunités des deux mains ! Son rêve a toujours été d’évoluer à ce niveau. Alors il a beaucoup travaillé et il a été très professionnel, même en dehors du terrain."

Des qualités qui peuvent permettre au Diable d’espérer poursuivre sur ce rythme infernal. Et pourquoi pas d’approcher les 46 buts en 42 matches (un but toutes les 82 minutes) de Denis Law lors de la saison 1962-1963...

Mais, étant donné son âge et sa marge de progression, Lukaku a encore du temps pour réussir cet improbable défi.