Même s’il a encaissé, Mignolet était content de rejouer en match officiel après… quatre ans en tant que doublure.

On ne l’avait plus vu en match officiel sous la vareuse des Diables Rouges depuis… le 13 octobre 2015. Plus de quatre ans plus tard, Simon Mignolet a connu une nouvelle titularisation, face à Chypre, ce mardi soir.

"Comme tout le monde, je devais montrer que je suis prêt", expliquait le gardien du Club Bruges, auteur d’un excellent début de saison. "Je suis content d’avoir joué. C’est bien de prendre du rythme en équipe nationale car une blessure ou une suspension est vite arrivée. On a gagné, on s’est qualifié. Objectif atteint."

Avec la bénédiction d’un certain Thibaut Courtois. "C’est aussi grâce à lui que j’ai pu jouer", soulignait Mignolet en zone mixte. "Si Thibaut avait dit je veux ou je dois jouer, je n’aurais pas eu de minutes. Cela aurait été autre chose. Il m’a parlé avant la rencontre, comme je lui parle toujours avant ses matches. On a une bonne relation entre gardiens."

Même si Simon Mignolet a encaissé le troisième but de la campagne qualificative après quelques minutes de jeu. "C’est déjà oublié. Ce n’est pas important. Bien sûr, j’aurais aimé garder le zéro mais le plus important, c’est la victoire et les six buts marqués. On a produit du bon football et on a atteint le 30 sur 30. Et ce but encaissé n’a rien changé, au final."

Et la victoire des Diables avec une partie de joueurs possédant moins de temps de jeu reste un indicateur très positif. "Le coach nous a dit qu’on avait fait du bon boulot. Tout le monde doit continuer à se donner de la sorte. Que ce soit les joueurs, le staff… mais aussi les supporters."

Qui vont devoir faire pas mal de kilomètres pour supporter les Diables l’été prochain. "On sait qu’on va devoir aller jouer à Saint-Petersbourg et à Copenhague mais on veut prouver que la Belgique, c’est une équipe unie, sur et en dehors du terrain."