Alors que les Diables semblaient avoir la tête sous l'eau face à l'Italie, un penalty les a relancés juste avant la mi-temps.

Les Diables le doivent à l'arbitre, qui semble avoir hésité au moment de siffler. "Heureusement que l'arbitre a pris cette décision. Car sinon, le VAR n'allait peut-être pas intervenir pour rectifier la décision. Pour rappel, le VAR intervient en cas d'erreur claire de l'arbitre central. Mais en l'occurrence, il y a matière à discussion" nous explique notre consultant Laurent Colemonts.

Mais alors, pourquoi le VAR a-t-il dû intervenir malgré tout ? "Car il y a un check automatique sur tous les buts et tous les penaltys. Mais souvent, cela ne se remarque même pas. Ici, cela a pris un peu de temps. Peut-être à cause d'un problème technique ou de communication avec l'arbitre, par exemple. Ou alors est-ce l'arbitre qui a lui-même demandé au VAR de vérifier sa décision ?"