"Ce qu'il s'est dit à la mi-temps ? Vous allez surement le voir sur des vidéos. J'espère qu'elles seront publiées après la victoire en finale." Paul Pogba avait plutôt bien assuré niveau teasing. Dans la foulée de la remontada des Bleus contre les Diables, l'international français avait laissé comprendre, par ces mots, qu'il s'était passé quelque chose dans le vestiaire des champions du monde, expliquant le changement complet de physionomie du match en deuxième période.

Nos confrères de L’Équipe ont publié le récit de ces quinze minutes qui ont tout changé, dans l'intimité du vestiaire. Tout a commencé un peu plus tôt, quand Deschamps et Stéphan, en pleine concertation sur le banc de touche, ont décidé de ne rien changer à leur système alors que leur équipe prenait l'eau en fin de première mi-temps. Voici les premiers mots de Deschamps après le retour au vestiaire: "Les mecs, on recule trop, notre bloc est trop bas. On ne griffe pas assez, on n'est pas assez agressifs. On ne défend pas ensemble mais les uns derrière les autres. En face, vous avez l'une des meilleures nations au monde. Si on n'élève pas notre niveau, dans l'engagement, dans l'intensité, on ne va pas y arriver. Lâchez-vous ! On était bien pendant les vingt premières minutes. Je suis sûr que si on marque, on peut revenir."

Un discours simple mais qui a gagné en efficacité lorsqu'il a été appuyé par quelques leaders du groupe. Pogba, notamment: "Les gars, on est l'équipe de France ! Si on doit "mourir", on doit tous "mourir" ensemble."

Dans la foulée, Varane et Lloris, leaders de la défense, ont demandé "plus d'impact" avant qu'un échange se crée autour de la tactique à ajuster. Débordés dans l'entrejeu, Pogba et Rabiot ont obtenu le soutien d'un défenseur central excentré (Koundé ou Lucas Hernandez) en perte de balle car il n'était pas nécessaire de rester à trois derrière face au seul Lukaku en pointe. C'est ainsi que les espaces entre les lignes ont été réduits et que le pressing des Bleus s'est mis en place.

Les Diables, eux, n'avaient plus l'occasion de faire des ajustements au détour d'une mi-temps de quinze minutes.