Diables Rouges Contre Wolverhampton, Simon Mignolet va enfin pouvoir sortir de sa condition de remplaçant qu’il vit difficilement.

Cent trois jours après sa première et pour l’instant seule apparition de la saison, Simon Mignolet va débuter ce lundi soir en Cup sur le terrain de Wolverhampton. En espérant que ce troisième tour de Cup représente non pas une seconde mais une deuxième titularisation.

"Il va jouer. Évidemment", a confirmé, en conférence de presse, Jürgen Klopp, qui en a profité pour dire tout le bien qu’il pensait de son gardien avec qui les mots ont déjà été moins doux à la fin de l’été quand Mignolet avait affiché ses états d’âme après son départ avorté vers Udinese, quand Loris Karius avait, lui, obtenu son bon de sortie pour la Turquie.

"Je pourrais écrire un livre sur tout ce que Simon fait de bien. Je ne suis pas certain que vous ayez vu l’échauffement contre Manchester City, il a fait sept, huit arrêts incroyables. J’en étais même un peu ennuyé, j’ai pensé : ‘Allez, laissez-le prendre un peu confiance.’ Mais il a tout sorti et c’est sa nature. C’est un professionnel fantastique et brillant jusqu’à présent , a salué l’Allemand. Comme tous les joueurs qui ne jouent pas régulièrement, il maintient un très haut niveau à l’entraînement. Nos matchs entre titulaires et remplaçants sont d’un niveau incroyablement élevé. Simon a le niveau pour la Premier League, tout le monde le sait, je suis vraiment content qu’il puisse avoir ce match qui sera difficile, ce qui est bien pour un gardien. Il va avoir l’opportunité de se montrer."

Mignolet avait déjà pu le faire en Coupe de la Ligue contre Chelsea où il avait été le meilleur Red sur le terrain. Mais une merveille de but d’Eden Hazard avait tout changé et l’avait renvoyé durablement à sa condition de remplaçant avec laquelle il va devoir composer jusqu’en fin de saison, un départ durant ce mercato d’hiver étant totalement exclu.

"Bien évidemment, ce n’est pas simple. Je l’ai déjà dit, ce n’est pas quelque chose que vous voulez mais l’équipe tourne tellement bien que la seule chose que vous voulez faire, c’est l’aider", a reconnu le Diable qui a conscience de la qualité du numéro un. "Je suis derrière Alisson qui est vraiment un très bon gardien, probablement dans les cinq meil-leurs du monde, s’il n’est pas le meilleur du monde, et il faut l’accepter. Nous travaillons dur, je peux apprendre de lui, il peut apprendre de moi et nous travaillons dur. Après, je sais que je dois être prêt si l’équipe a besoin de moi."

Histoire de tout faire pour que l’aventure des Reds dure plus longtemps qu’en Coupe de la Ligue.