Wesley Sonck, meilleur buteur européen de la campagne qualificative ?

LAEKEN Avec cinq buts dans cette campagne qualificative, Wesley Sonck serait, avec Wayne Rooney, le meilleur buteur actuel des qualifications. "Il y a dix ans d'ici, j'aurais été très heureux avec ce bilan mais aujourd'hui, je suis dégoûté. Ce but à deux minutes de la fin, c'est surréaliste. Et en plus, la réalisation de Fellaini était valable. Sur le terrain, j'avais mes doutes mais les images sont formelles. Même le résultat de la Turquie ne m'intéresse pas. Je ne regarde que nous et notre bon match ne nous rapporte rien. J'aurais préféré passer à côté et prendre une unité."

Pourtant, il avait idéalement lancé cette rencontre. "Je savais que Vincent allait entamer une action et je ne pouvais que convertir son excellent ballon mais c'était un but difficile. Il a nécessité une grosse détente et, en plus, un coup de tête décroisé. Ensuite, pendant toute la rencontre, j'avais deux adversaires sur le dos en plus de Senna qui descendait souvent dans mes parages. J'arrivais toujours une fraction de seconde trop tard. Moussa Dembélé nous a manqué. Pour conserver le cuir et le manier, il n'y a pas plus fort que lui. Steven a bien joué mais il possède d'autres atouts."

Daniel Van Buyten s'est blessé dès le quart d'heure : "Les premières douleurs sont survenues à ce moment. Quand c'était chaud, ça allait mais la glace mise à la mi-temps n'a pas eu l'effet escompté. Pourquoi n'ai-je pas parlé pendant dix jours ? Je ne voulais pas attiser de polémiques avant deux matchs importants. Mais je n'ai aucun problème à être sur le banc."

Timmy Simons pestait, lui aussi, mais en bon capitaine, il voulait souligner le positif. "Notre but était de limiter au maximum les espaces, de ne pas laisser l'Espagne jouer. Nous l'avons bien fait, en réussissant en plus à nous créer des occasions. Nous pouvons seulement regretter de n'avoir pas été plus efficaces."



© La Dernière Heure 2008