Alors que les Diables rouges ont débuté leur préparation pour les quatre prochains matches de Nations League, à commencer par le choc face aux Pays-Bas ce vendredi, les conférences de presse se suivent. Ce mardi, ce sont Eden Hazard et Loïs Openda qui faisaient face aux journalistes.

Le capitaine des Diables reconnaît également que sa blessure contre le Portugal, lors du dernier Euro, avait été difficile à digérer: "J'avais fait un mois de préparation assez efficace, je me sentais bien. Ce huitième de finale contre le Portugal, je le jouais bien... mais je me blesse en fin de match. Mentalement c'était un peu difficile de subir ce nouveau coup d'arrêt."

Le 25 mars dernier, Hazard, 31 ans, avait subi une opération à la cheville pour retirer la plaque d'ostéosynthèse de son péroné droit. Revenu à l'entraînement le 9 mai dernier, il avait joué 25 minutes lors du déplacement du Real Madrid à Cadix.

"Pour moi, la nouvelle saison a déjà débuté depuis trois semaines", a assuré Hazard. "Je savais que ce serait difficile de jouer sur les derniers matches de la saison. Le plus important pour moi, c'est de faire une bonne préparation et être prêt pour la saison prochaine."

Comme Axel Witsel la veille, Eden Hazard a été interrogé sur son avenir au sein de l'équipe nationale. "J'en ai parlé avec ma famille", reconnaît-il. "C'est toujours difficile à évaluer... cela dépendra des sensations. C'est sûr que si la saison prochaine débute de nouveau avec des pépins physiques et des galères similaires à celles que j'ai connues ces trois dernières années, je ne continuerai pas avec les Diables au delà de la Coupe du monde."

Enfin, au sujet du futur Ballon d'or, le Brainois assure que "Benzema l'a déjà gagné à 99%", estimant que l'attaquant français a une longueur d'avance sur Courtois, De Bruyne, Mané ou Salah...

Eden Hazard sur son avenir au Real Madrid: "Montrer que je ne suis pas fini"

Arrivé au Real Madrid en 2019, Eden Hazard a vécu trois premières saisons compliquées avec les Madrilènes. Enfin débarrassé de ses pépins physiques, il compte bien s'imposer pour de bon dans la capitale espagnole. "Toutes les conditions sont réunies pour montrer que je ne suis pas fini", a assuré Hazard mardi en conférence de presse au centre national du football à Tubize. Cette saison, Hazard n'a joué que 903 minutes en 23 rencontres toutes compétitions confondues avec le Real Madrid avec des statistiques faméliques (1 but et 2 assists). "Je suis un peu triste car j'étais arrivé au top de ma forme et ces trois dernières saisons ont été compliquées", a expliqué le capitaine des Diables. "J'ai connu pas mal de mauvaises choses sur le plan personnel mais tout n'est pas à jeter. Je reste positif, car il me reste deux ans de contrat. Toutes les conditions sont réunies pour montrer que je ne suis pas fini."

Un départ du Real n'est donc pas à l'ordre du jour pour le Brainois. "Je n'ai jamais songé à partir. Je n'étais simplement pas dans les meilleures conditions. Cela faisait déjà un an et demi que je disais au club que la plaque me gênait dans ma rééducation. Je sais que si je reviens à mon meilleur niveau, je peux apporter quelque chose. J'espère avoir du temps de jeu la saison prochaine pour revoir le vrai Eden sur le terrain. Je suis persuadé que j'ai encore de belles années devant moi. Tout est une question de confiance."

Hazard s'est également exprimé sur la prolongation de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain, lui qui a longtemps été cité au Real Madrid. "La concurrence est déjà rude sans lui, elle l'aurait donc été encore plus avec lui. Tant mieux qu'il ne vienne pas", a conclu Hazard, sourire aux lèvres.


Revivez la conférence de presse d'Eden Hazard et Loïs Openda: