La Belgique a parfaitement débuté son Euro 2020 après sa victoire face à la Russie. Rentrés en Belgique ce dimanche, Youri Tielemans et Dennis Praet se sont présenté à la presse à partir de 16h30.

L'occasion pour nos deux joueurs de faire le point sur le groupe des Diables à trois jours déjà de la seconde rencontre face au Danemark.

Dennis Praet a tout d'abord pris la parole face aux journalistes. Il a reconnu qu'avec le retour des cadres comme Witsel et De Bruyne, il aurait du mal à obtenir du temps de jeu supplémentaire: "Je suis déjà très content d'avoir pu jouer quelques minutes contre les Russes. Ce sont des joueurs très importants pour l'équipe et c'est normal qu'ils reprennent leurs places", reconnaît-il.

Interrogé sur les ambitions des Diables Rouges, le milieu de terrain a affirmé que l'objectif était la victoire finale: "On veut faire le meilleur tournoi possible."

Le joueur de Leicester a également avoué avoir été impressionné par l'état de forme d'Axel Witsel après sa grave blessure: "C'est incroyable. Il est prêt. J'ai été surpris lors du premier entraînement", explique-t-il. Youri Tielemans a lui reconnu que personne n'y croyait il y a 5 mois: "C'est fantastique."

A propos de Timothy Castagne, les joueurs ont regretté l'absence de leur ami: "C'est vraiment dommage. J'espère qu'il pourra guérir le plus vite possible et peut-être disputer la finale. Il faut espérer un miracle."

Propulsé au rang de titulaire depuis quelques matchs, Tielemans a avoué prendre les choses comme elles venaient.

Il est également revenu sur le drame qui a frappé la rencontre entre le Danemark et la Finlande: "J'ai envoyé un message à Kasper Scheimchel. C'est très difficile à vivre dans le monde du foot. On sait tous ce qu'il s'est passé et on ne va plus revenir dessus. Je vais juste tirer mon chapeau aux équipes médicales".

Comme Dennis Praet, Tielemans est aussi revenu sur le retour imminent d'Axel Witsel face au Danemark : "C'est incroyable. Il a travaillé comme un fou. Il a réussi son pari. Du moin la première partie, c'est-à-dire être dans le groupe. La deuxième, ce serait de pouvoir jouer. Il y a cinq mois, personne ne l'aurait cru donc c'est fantastique."

Sur sa prestation en Russie, il a expliqué avoir juste voulu s'amuser et prendre du plaisir sur le terrain: "La victoire aide pour la confiance."

Demain, Chadli et Trossard prendront la parole lors de la conférence de presse quotidienne des Diables Rouges.

Revivez la conférence de presse des Diables à partir de 16h30