Souvenez-vous: le 8 avril 2018, Thibaut Courtois obtient le transfert dont il rêvait tant. Direction le Real Madrid pour retrouver une ville qui lui a fortement manqué lors de ses quatre années à Chelsea. Lorsqu'il débarque, la Casa Blanca est triple championne d'Europe et marche sur le continent. Dans les cages, un certain Keylor Navas donne plus que satisfaction.

Pendant plusieurs mois, le débat fait rage. Qui doit jouer entre les deux? Le Diable rouge commence mal son aventure madrilène tandis que le Costaricain ne veut pas céder son trône. En mars 2019, soit quelques mois après son arrivée, AS dresse un constat simple: Keylor Navas est meilleur que Courtois. A cette époque, le journal espagnol n'était pas tendre avec le Belge. Qui avait encaissé 42 buts en 32 matchs contre 15 pions en autant de rencontres pour son concurrent. Aussi, Navas présentait un meilleur taux de parades (69,3% contre 65,5%) sur la moyenne des parties disputées.


La suite tout le monde la connaît. Clairement, il n'y avait qu'une chaise pour deux hommes. Keylor Navas fait ses valises pour 15 millions vers le PSG malgré une saison moyenne et une saison sevrée de titre avec Courtois entre les perches. De quoi laisser le champ libre à la Pieuvre. Ce qui lui permettra de rapidement devenir El Muro et de gagner la Liga l'an dernier grâce à une saison exceptionnelle. Deux ans plus tard, AS a décidé de récidiver et de comparer les deux gardiens. Cette fois-ci la donne est bien différente.

"Courtois pulvérise Navas"

Tout le monde le sait, il est très difficile de retourner la presse espagnole. Surtout lorsqu'elle vous a pris en grippe. Demandez donc à un certain Eden Hazard. Mais Thibaut Courtois a réussi ce pari avec brio. Ce vendredi, sur son site internet, AS a été dithyrambique à propos du Diable rouge. "Courtois est l'un des piliers fondamentaux du Real Madrid. Dans une saison si compliquée à cause des innombrables blessures, il a sauvé sa défense lors de nombreux matchs. Le gardien s'est imposé comme l'un des leaders sur et hors du terrain."

Et cela se prouve par les chiffres. En 91 matchs avec les Merengues en Liga, le Diable rouge n'a encaissé que 80 buts (36 en 2018/2019, 20 en 2019/2020 et 24 actuellement). Soit une moyenne de 0,87 but par match. Monstrueux. De son côté le "Tico" a encaissé 90 buts en 88 rencontres lors de ses trois dernières années madrilènes (28 en 2015/2016, 31 en 2016/2017 et 2017/2018). Ce qui lui donne un ratio de 1,02 but encaissé par match.

Autre aspect dominé par Courtois: les clean sheets. Keylor Navas en compte 16 en 64 parties avec le Real (entre 2016 et 2019). De son côté Thibaut Courtois a gardé sa cage inviolée 38 fois en 91 rencontres de championnat. Ce qui donne une moyenne de 25% de clean sheets pour le premier contre 42% pour le second.

Malheureusement pour lui, il sera en revanche difficile d'aller chercher un second trophée Zamora en Espagne. Ce trophée récompense le gardien qui encaisse le moins de buts en Espagne. Actuellement, Jan Oblak n'a pris que 19 buts en 29 matchs soit une moyenne de 0,6 but. La Pieuvre en est à 24 en 30 rencontres disputées (0,80 b.p.m.).

"Courtois a gagné l'amour de Madrid grâce à son mérite"

Pour nos confrères espagnols, Courtois a prouvé son importance lors des moments décisifs. "Face au FC Barcelone, il a été primordial avec trois arrêts et plusieurs interventions clés pour remporter la victoire. En Champions, il en a même fait plus. Contre Liverpool, il a agi comme un géant afin d'éviter le retour en force des Reds. Avec quatre arrêts splendides, il est parvenu à garder le zéro pour la quatrième fois lors de cette édition en C1. Et tout cela, en évoluant avec une défense différente selon les blessures."

Pour le journal aucun doute, les dirigeants du Real ont misé sur le bon cheval au moment de remplacer le vieillissant Navas, qui avait 32 ans au moment de l'arrivée du Belge. "Actuellement, aucun fan ne conteste le prix payé de 35 millions d'euros à Chelsea. Courtois a gagné l'amour de Madrid grâce à son mérite"

Cette saison, les deux anciens concurrents pourraient se retrouver en finale de Ligue des champions. Le Real Madrid jouera Chelsea tandis que le PSG se frottera à Manchester City. En 2019, les deux clubs s'étaient déjà affrontés dans le groupe de Bruges. L'avantage avait tourné pour le Costaricain avec une victoire 3-0 au Parc des Princes et un match nul 2-2 à Bernabeu. Cette finale serait l'occasion rêvée pour ces deux géants de talent de se mesurer. Et surtout, d'en avoir le coeur net.