Denayer : "Notre première mi-temps était top mais on a manqué de caractère en 2e mi temps. On peut clairement dire qu'on a vu une Belgique à deux visages ce jeudi soir. Comment on peut expliquer cela ? C'est un manque de régularité pourtant on revient avec un bon état d'esprit mais cela ne suit pas dans les actes. Quand on n'a pas le pied sur le ballon, c'est dur pour nous et en deuxième mi-temps, on n'a pas eu la maîtrise. On donnera tout contre l'Italie pour la troisième place."


Courtois : "On a bien joué en première mi-temps mais ils ont mieux pressé en seconde. On voulait rester calme mais on donne trop de cadeaux. Benzema je le connais, il ne lui faut pas deux occasions pour en mettre une au fond. Concédé ce penalty était stupide. Mais je ne crois pas que l'on s'est vu trop beaux à la mi-temps. Le fait que ce soit la France ne change rien à la frustration, il y a l'Italie aussi qui nous a battu. On affronte l'Italie pour la 3e place ? Je ne sais pas pourquoi on joue cette petite finale, cela ne sert à rien d'être 3e en Ligue des Nations, je le prendrai comme un match amical."

Carrasco : "Le sentiment qui prédomine est la frustration car c'était à nous de maitriser le rythme du match alors qu'au final c'est eux qui mettent le 2-1 et prennent confiance. Les détails n'étaient pas en notre faveur avec le penalty et le but annulé. Le but encaissé tôt en seconde période était un coup sur la tête. On essayera de faire le job dimanche pour tenter de décrocher la 3e place."


Lloris : "Une rencontre à deux visages par rapport au score mais en 1re mi-temps, on a fait 25 bonne minutes. Le problème, c'est qu'on recule trop et avec leur talent, ils créent des décalages. En seconde mi-temps, on leur a mis la pression et cela résonne comme une très grande victoire. Les joueurs sont capables de faire la différence individuellement mais c'est collectivement qu'on a fait la différence aujourd'hui, en profitant de quelques erreurs belges au milieu. L'Espagne a montré hier qu'elle était une grande nation du foot, il va falloir récupérer et être focus dimanche."

Martinez : "On a joué une bonne première mi-temps. On se crée des occasion et on mène 2-0. Mais la deuxième mi-temps est très décevante. On n'a pas de chance à 2-2 et il en faut dans ce genre de match. Au repos, on voulait vraiment rester concentrés sur la demi-finale et rester acteurs de ce match. Cela arrive dans le foot ce genre de déception. La France avait beaucoup de qualités et ils ont bien joué. Le match de dimanche servira à préparer la prochaine coupe du monde, ceux qui veulent en être devront se montrer."