Découvrez toutes les réactions après la victoire des Diables rouges en Grèce.

Thomas Meunier: "Oui, il y a le contentement de la victoire, mais ce n'était pas un grand match. Gagner comme ça, c'est dommage. Mais bon, on savait que ça allait être un match de merde (sic), comme à l'aller. Ils jouent bien en bloc défensif, même s'ils ont des qualités. On leur a vraiment donné l'espoir en jouant à notre rythme, un peu trop nonchalamment. Oui, je suis amplement satisfait de la qualif', mais on a eu du mal à trouver le bon positionnement. Il y avait beaucoup de déchets dans les passes. Il y avait un certain manque de rythme. Quand on n'a pas l'habitude de jouer des blocs aussi défensifs, mais dotés de joueurs de qualité, c'est compliqué de trouver des solutions. Il y a eu un changement tactique à la mi-temps avec le replacement de Kevin De Bruyne et Dries Mertens au milieu. Les Grecs ont tenté plus offensivement en seconde période et ont donc laissé plus d'espaces. On n'a pas eu beaucoup d'occasions, mais on a été efficace."

Jan Vertonghen: "C'est vrai que cette qualification arrive tôt, mais on est là et cela signifie que l'on a fait une bonne campagne qualificative. On peut être content. Peut-être pas de ce match, mais en tout cas du score. Mon but ? Cela fait longtemps que je n'avais plus marqué. Ici, c'est un but important. J'avais eu des occasions, sans les convertir. C'était le moment idéal, ce soir. On sent directement que c'est capital, car on avait vraiment besoin d'un but. Mais après, on pense que le match est fini, puis on se prend ce but. Puis il y a Romelu Lukaku et Thomas Meunier derrière qui ont déjà fait de bons exercices jeudi et qui ont passé l'examen aujourd'hui avec succès."

© BELGA

Thibaut Courtois: "Les Grecs savaient qu'ils devaient gagner après leur match nul contre l'Estonie. Quand ils avaient le ballon, ils jouaient offensivement, mais dès qu'ils ne l'avaient plus, ils restaient fort sur leur seize mètres. Ils ne laissaient pas d'espace. Nous, on jouait trop lentement, en trois touches de balle. L'état du terrain ne permettait pas non plus de jouer en une touche. L'arrêt que je fais sur le tir sur le poteau de Stafylidis, c'est peut-être un des meilleurs de ma carrière. J'ai eu un bon réflexe avec mes doigts. Il y a des matches où on joue très bien. Ici, c'était très défensif, avec peu d'espaces. On peut jouer plus vite, c'est ça qu'on doit améliorer, même contre des équipes qui défendent bien. On doit parvenir à trouver les espaces plus vite. S'il y a une équipe plus joueuse en face, cela nous irait. A-t-on progressé depuis l'Euro ? C'est dur à dire. On a changé de système, déjà, et il y a des affinements à apporter, notamment au niveau défensif."

Eden Hazard: "J'avais envie de rentrer sur la pelouse. C'était compliqué, on ne trouvait pas de solution. On marque juste avant que je ne rentre. Je suis content d'avoir joué vingt minutes. Je n'ai pas eu mal. C'est positif. On est qualifié et on est donc content, même si on sait qu'on pouvait mieux faire au niveau de la manière. Je me suis senti bien toute la semaine, contre Gibraltar aussi. Même à l'entraînement, où cela rentre dedans, j'étais bien aussi. J'ai dit au coach que je ne me sentais pas prêt à démarrer. Il l'a compris et m'a accordé vingt minutes. On se qualifie encore à l'extérieur, on aimerait que cela soit à domicile, pour faire la fête après le match. Il faut remercier nos supporters, qui sont venus nous voir. J'espère qu'on pourra faire une belle fête au prochain match et se préparer pour le Mondial."

© BELGA

Roberto Martinez: "Je suis heureux évidemment, car on se qualifie, et ce dès septembre. C'est une belle réussite. Qualifier une équipe pour un Mondial, c'est génial. Pour les fans aussi. Ils ont été supers. On a besoin de ce soutien. Cette qualification, je la leur dédie. On n'a pas joué au niveau habituel. Mais je suis content de la mentalité affichée aujourd'hui. On n'a pas bien joué, mais on s'est battu et on a gagné. Il faut également savoir reconnaître les mérites de l'adversaire. Ils nous ont déstabilisés, au-delà de leur défense très bien en place. On a été mis en difficulté sur leurs contre-attaques, leurs renversements. Je ne sais pas comment expliquer cela. La chaleur ? Le match précédent ? Peut-être. Ce n'était pas un bon jour, ce soir. Mais les joueurs ont su aller au-delà de ça et ont voulu se battre pour arracher la victoire. Gagner quand on joue bien, c'est bien, mais gagner quand on joue mal, c'est mieux."

Michael Skibbe: "Je veux d'abord féliciter la Belgique pour sa qualification. Nous n'avons pas eu de réussite aujourd'hui. La Belgique n'a eu que quelques bons moments. Nous étions meilleurs en défense que lors du match en Belgique et nous étions plus rapide en contre. Nous avons pourtant pu créer des occasions pour gagner cette rencontre, mais ce n'est pas rentré.J'espère que la Belgique va continuer à gagner (NdlR: et donc en Bosnie aussi pour le prochain match des Diables), comme ça nous pouvons être deuxièmes. Il y a encore deux matches et nous ne pouvons plus laisser filer de points. La Belgique est déjà qualifiée, mais je suis sûr que Roberto Martinez va jouer pour gagner en Bosnie."