Laissé au repos mercredi aux Pays-Bas, Thibaut Courtois s'attend à jouer son 47e match international dimanche face à l'Estonie, en qualifications du Mondial 2018.

 "Tout le monde veut jouer chez les Diables, mais se retrouver une fois sur le banc, ce n'est pas un problème", a déclaré le gardien de Chelsea vendredi après l'entraînements des Diables Rouges à Tubize.

Mercredi, Courtois a pu constater depuis le banc de touche de l'Amsterdam ArenA que tout n'était pas au point au sein de la défense des Diables. Devant Simon Mignolet, aligné entre les perches, la défense était composée de Christian Kabasele (qui a remplacé in extremis Vincent Kompany), Laurent Ciman et Jan Vertonghen. Les absences de Kompany, Toby Alderweireld et Thomas Vermaelen se sont fait sentir.

"Ce n'est pas facile de devoir jouer aussi souvent avec une défense remaniée", selon Thibaut Courtois. "Cest dommage que toutes ces blessures tombent ensemble, mais les autres joueurs ont assez de qualité. Et en tant qu'équipe, on défend ensemble. Quand on doit se passer d'excellents défenseurs de Premier League comme Vincent et Toby, on perd forcément en qualité".

Concernant le match de dimanche, Courtois trouve que la victoire compte plus que tout. "Le plus important, c'est de gagner. Mais, surtout à domicile, il faut essayer de ne pas encaisser".

Laurent Ciman devrait de nouveau être aligné en défense. "C'est vrai que nous avons fait quelques fautes face aux Néerlandais. Il y avait aussi un manque d'automatismes", dit le défenseur de l'Impact Montréal. "Chez les Diables, on a toujours peu de temps pour se préparer, mais ces automatismes arrivent".

Au milieu, Steven Defour devrait de nouveau avoir la confiance de Roberto Martinez. Le médian de Burnley ne s'est pas entraîné vendredi, mais il se dit prêt à jouer. "Je souffre des ischio-jambiers, mais ce n'est pas très grave. Par rapport au match de mercredi, nous devrons jouer plus vite dimanche, et plus bouger sans ballon. Mercredi, nous étions peut-être inconsciemment trop relâchés. Il faudra une autre mentalité dimanche", conclut Steven Defour.


Martinez: "On doit cultiver notre mentalité de gagneurs"

Les Diables Rouges s'apprêtent à disputer leur quatrième match de qualification pour le Mondial-2018 de football en Russie, dimanche soir (20h45) au Stade Roi Baudouin contre l'Estonie.

Le sélectionneur Roberto Martinez a mis en garde le capitaine Eden Hazard et ses hommes, concernant cette bataille que beaucoup considèrent comme gagnée d'avance.

Il est vrai que l'Estonie, 119e du classement mondial FIFA, ce n'est pas l'Allemagne, championne du monde, ou le Brésil, champion olympique !

Le coach espagnol a du coup rappelé avec insistance à quel point il serait dangereux de sous-estimer cet adversaire.

"Je vous assure que cette équipe a très bien joué ces derniers temps", a-t-il ainsi déclaré. "Vous n'avez sans doute pas vu sa prestation du mois passé contre la Grèce (0-2), que personnellement je qualifie de remarquable. Ceux qui s'attendraient à se promener dimanche sur la pelouse du Roi Baudouin vont sensiblement nous compliquer la tâche car on aurait alors de sérieux problèmes. Je veux voir une équipe motivée et compétitive, la même intensité dans le jeu que lors de notre duel contre la Bosnie (4-0)", a prévenu Roberto Martinez à l'issue de l'entraînement de vendredi en fin de matinée au Belgian Football Center de Tubize.

"On méritait de l'emporter mercredi à Amsterdam", a-t-il ajouté. "Ou plutôt on devait gagner et donc on ne peut pas être satisfait après ce match amical. Bien jouer ne suffit pas. Il faut aussi et surtout gagner. On doit cultiver notre mentalité de gagneurs. Mais c'est quelque chose qui prend du temps", a reconnu Martinez.