Paul Van Himst, Wilfried Van Moer, Robert Waseige et Georges Leekens ont livré leur sentiment à la DH après le recrutement de Thierry Henry chez les Diables. Il ne fait pas vraiment l'unanimité.


Paul Van Himst Ancien sélectionneur Fédéral (1991-96) "Il part avec un handicap"

"Ma première réaction ? C’est drôle. Je ne sais pas ce qu’il a déjà prouvé en tant qu’entraîneur. C’est sa première expérience au plus haut niveau ? Je confirme, ce choix semble drôle. Je le connaissais comme joueur, mais entraîner n’a rien à voir, même s’il connaît parfaitement le football pour l’avoir pratiqué au plus haut niveau. Personnellement, je ne l’aurais pas choisi. J’aurais pris un Belge qui connaît les deux langues nationales, le français et le néerlandais. Thierry Henry part déjà avec un handicap. Mais c’est à l’entraîneur principal de décider. Il doit surtout se sentir bien entouré."


Wilfried Van Moer Ancien sélectionneur Fédéral (1996): "Pourquoi pas un Belge ?"

"Je suis assez surpris. Ok, c’est un grand nom du football mondial. C’était un très bon joueur et il connaît très certainement le foot. Mais je m’interroge : pourquoi pas un Belge à sa place ? Roberto Martinez est déjà étranger, son premier assistant aussi. Je pensais que le troisième serait un Belge. Cela dit, il apportera sûrement son expérience aux attaquants. C’est toujours bien quand tu peux t’entraîner avec un exemple. Il impose le respect aux joueurs."


Robert Waseige Ancien Sélectionneur fédéral (1999-2002): "Il m’a fait rêver"

"Thierry Henry, c’est le prestige. Il m’a fait rêver, comme 90 % des amateurs de foot. Je ne savais qu’il voulait devenir entraîneur. Il s’occupait des jeunes à Arsenal, c’est une bonne école pour l’apprentissage. Il peut vraiment apporter quelque chose. Il va pouvoir apprendre les ficelles du métier. S’il peut transmettre son instinct à nos attaquants, ce serait déjà très profitable. Ce qui est bien, c’est qu’il a joué comme ailier et avant-centre. J’aurais aimé avoir une telle personne dans mon staff."


Georges Leekens Ancien Sélectionneur fédéral (1997-99 et 2010-12): "Avec lui, les portes s’ouvrent"

"C’est clairement une surprise. Je ne sais pas quelle relation il possède avec Roberto Martinez. Peut-être est-ce son ami ? Peut-être aussi qu’il a été choisi parce qu’il est un bon analyste, comme on peut le voir sur Sky Sports, où il est consultant. Il peut aussi apporter son expérience aux attaquants. Je pense aussi qu’il sera un ambassadeur de l’équipe nationale. Roberto Martinez ne peut pas être partout, il va devoir déléguer pour aller voir un maximum de rencontres où évoluent des Diables. Et quand Thierry Henry arrive dans un club, les portes s’ouvrent. Cela facilite la tâche."