Timothy Castagne a saisi sa chance mais aurait voulu être encore plus présent.

Les jeunes ont saisi leur chance. Parmi eux Timothy Castagne, qui a joué deux fois les 90 minutes. "Le coach m’a félicité" , dit le médian de l’Atalanta Bergame. "Je suis donc content. Mais j’aurais voulu toucher plus de ballons et être plus décisif."

Castagne a pourtant multiplié les appels de balle. "Mais on a Eden à gauche hein", sourit l’ex-Genkois. "Si on dispose d’un joueur comme lui, pourquoi ne pas l’utiliser ? C’est normal que les attaques se déroulent surtout via son flanc."

Castagne a montré qu’une blessure de Meunier n’est pas la fin du monde. "Le coach savait que j’en étais capable. Je l’avais déjà montré aux entraînements. Maintenant, je voulais prouver à tout le monde qu’on peut compter sur moi. Ma mission est donc réussie. Mais le plus important, c’était de gagner. Ce n’était pas facile, sur ce terrain très sec."

Tous les Diables évoquaient le mauvais terrain comme excuse. Castagne : "C’était vraiment très difficile de maîtriser le ballon sur une surface pareille. Mais en seconde mi-temps, les Chypriotes ont aussi changé de tactique. Ils mettaient plus de pression. On ne devait surtout pas encaisser, sinon le stress aurait augmenté. Ce sont des matchs piège. C’était important qu’on fasse le job et qu’on ramène les trois points."