Petit à petit, Timothy Castagne s'est fait une place chez les Diables rouges. D'abord à l'arrière droit et, lors des deux dernières rencontres, en défense centrale. Dans une interview accordée à la DH/Les Sports +, à retrouver en version complète ici, l'ancien Genkois fait le point sur le début de saison mitigé de Leicester, son nouveau statut chez les Diables mais est également revenu sur son Euro qui s'est terminé précipitamment.

Pour son premier grand tournoi international avec la Belgique, le rêve a viré au cauchemar pour le joueur originaire de la province du Luxembourg. Lors du premier match, face à la Russie, Castagne est contraint de sortir après 20 minutes de jeu en raison d'un violent choc à la tête. "Sur le coup, je ne me suis pas rendu compte. J’ai d’ailleurs demandé au docteur pour pouvoir continuer. Évidemment, je n’avais pas vu ma tête à ce moment-là (rires). Les semaines après ont été plus compliquées", a déclaré le joueur de Leicester dans nos colonnes, "Mentalement c'était dur, parce qu’il s’agissait de mon premier Euro et j’avais atteint mon objectif de le débuter dans la peau d’un titulaire. Voir tout ça se terminer après vingt minutes, c’était vraiment très dur."

Le verdict est finalement tombé quelques heures plus tard : une fracture de l'orbite. Et dans son malheur, le Diable a eu de la chance car sa carrière aurait pu s'achever à Saint-Pétersbourg : "Dans ma tête, je suis quelqu’un de positif. Je ne me suis jamais dit que ça aurait pu se terminer là. Les deux, trois premiers jours, j’étais évidemment très triste, puis après, avec l’opération, la revalidation, on a quelque chose en tête et on a qu’une envie : revenir."

>>> L'interview complète de Timothy Castagne <<<