À l’été 2013 déjà, après sa première saison plus que réussie à Aston Villa, l’attaquant avait poussé pour rallier le club londonien, allant jusqu’à introduire une demande de transfert durant une semaine, finissant par la retirer pour mieux prolonger et être revalorisé. Cet hiver, son nom a une nouvelle fois été associé à l’équipe de José Mourinho, mais lui avait préféré ne pas donner suite.

Cette fois, la donne est différente et ressemble à une vraie opportunité de marché. D’un côté, Tottenham recherche depuis de longs mois une alternative à Harry Kane et a exploré en vain plusieurs pistes allant de Milik à Sorloth en passant par Weghorst. De l’autre, Crystal Palace ne retiendra pas forcément son joueur qui a prolongé jusqu’en juin 2020 et pourrait le lâcher contre 10 millions de livres, soit 11 millions d’euros. Au milieu, Benteke a vu ses perspectives rogner par l’arrivée de Michy Batshuayi et sait qu’il devra jouer pour briguer une place à l’Euro. Ce qui sera peut-être plus simple chez les Spurs qu’à Palace.