Mehdi Bayat n’était pas content quand nous lui avons posé la question de la situation contractuelle de Roberto Martinez, sous contrat jusqu’à la fin de l’Euro… 2020.

"Est-ce le moment de poser cette question ? Il est confiné avec sa famille. Il s’occupe plus de ses proches que du reste. Ce n’est pas le moment de parler de l’aspect financier. Le football n’est pas le nombril du monde" , a répondu le président de la fédération.

Reste que le bail qui lie l’entraîneur espagnol à l’UB reviendra vite dans les débats. Dans sa communication post-décision de l’UEFA, Martinez se projetait déjà vers l’été 2021. Personne n’imagine qu’il ne sera plus à la tête des Diables qu’il a qualifiés avec une facilité déconcertante pour cette compétition.

Mais sera-t-il prolongé pour un an avec une option d’une autre année jusqu’au Mondial 2022 ? Directement de deux ans ? Avec quelle évolution de son salaire ? Avec quelles prérogatives à la fédération ? Beaucoup de questions auxquelles il faudra répondre dans un avenir proche quand même.